08 septembre 2015

En chiffres

55 : c'est le nombre de nouveaux impôts ont été augmentés ou créés depuis 2012. Un record !

Depuis 3 ans, les Français subissent un matraquage fiscal sans précédent

De juin 2012 à juin 2015, les impôts ont augmenté de 40 milliards d’euros. Alors que le taux de prélèvements obligatoires était de 42,6 % en 2011, il atteint 44,9 % en 2014, un record.

Ces mesures se sont attaquées à tous les Français :

  • La hausse de la TVA a touché les ménages les plus modestes et a augmenté les impôts de près de 16 milliards d’euros.

  • La suppression des heures supplémentaires a coûté 10 milliards d’euros de pouvoir d’achat aux Français.

  • La hausse du forfait social de 8 % (taux 2011) à 20 % applicable sur l’épargne salariale et sur l’épargne retraite. Cela représente une hausse de prélèvement de 3,5 milliards d’euros.

  • L’abaissement du plafond du quotient familial de 2 300 à 1 500 € en 2014, a couté 2,1 milliards d’euros aux familles.

Après le Danemark, la France est le pays européen où les impôts sont les plus élevés : chaque année, les pouvoirs publics prélèvent 150 milliards d’euros de plus qu’en Allemagne !

Comble de l’incompétence : ces hausses record n’ont même pas permis à François Hollande de réduire les déficits et la dette.

2015-09-07---les-Republicains---argumentaire---impots-1.jpg

A quatre mois des régionales, M. Hollande promet une baisse d'impôts, financée exclusivement par la dette

Après un cafouillage au plus haut sommet de l’État, François Hollande a finalement promis une baisse apparente d’impôt dans le budget 2016. Personne ne sait comment il financera ce cadeau fiscal tant sa promesse paraît sortie d’un chapeau. En effet, lors de son allocution du 14 juillet 2015, cette baisse d’impôts n’avait rien d’automatique, selon François Hollande. Elle ne devait avoir lieu que « si la situation le permettait », autrement dit, si la croissance était de retour… Avec une croissance à 0 % au deuxième trimestre 2015, annoncer une baisse d’impôt est irresponsable.

2015-09-07---les-Republicains---argumentaire---impots-2.jpg

Déjà en 2013, François Hollande promettait « une pause fiscale ». Comment le croire aujourd’hui ? La ficelle est grosse et les Français ne s’y trompent pas.

D'ailleurs, 74 % d’entre eux ne croient pas à la promesse de François Hollande de ne plus augmenter les impôts.

Conclusion

Les annonces de François Hollande sont purement politiciennes et n’ont qu’un objectif : nourrir le clientélisme électoral à l’approche des régionales, et encore plus, à l’approche de 2017. Le matraquage fiscal a été tel, qu’il est déjà trop tard : la croissance est en panne – 0 % au deuxième trimestre 2015 ; la France a perdu une place au classement des économies mondiales ; et l’investissement des entreprises est en berne.

Au lieu d’avoir une politique « audacieuse » pour la France, François Hollande fait de la basse politique à visée électoraliste.

>> Télécharger l'argumentaire

Abonnez-vous Les républicains magazine Toute l'actualité politique des républicains