publié le 22 octobre 2015

Aide aux primo-accédants

Dans le cadre d'une volonté de relancer le marché de la construction, la proposition présente pourrait être intéressante : - Taux de TVA à 5.50 % sur les constructions de logement, quelque soit le type de construction et le type de marché (VEFA, constructeurs libre, maîtrise d'oeuvre ou architecte) - Déduction des intérêts d'emprunt à hauteur de 40% pour la première année Tout le monde sait que le bâtiment est en souffrance depuis quelques années, et que les mises en chantier se font rare. Il n'y a pas que du côté des logements sociaux qu'il faut agir. Il faut agir également du coté des classes moyennes, trop riches pour occuper un logement social. Les primo-accédants doivent être aidés afin de franchir le pas. Cette baisse de 14.5 points sur le TVA se ressentira sur la facture finale. Ainsi, un couple de primo-accédant économiserait 21750 euros pour une construction de 150 000 euros. D'autre part, la déduction d'impôt sur la base d'un projet global à 250 000 euros, taux à 3% sur 25 ans, permettrait à un foyer d'économiser 3000 euros d'impôts environ. Cette mesure de crédit d'impôt coûterait environ 300 millions à l'Etat La réduction de la TVA est à chiffrer, mais le manque à gagner serait largement récupéré avec les embauches faites par les constructeurs, et la croissance du PIB induite par les augmentations de mises en chantier

Abonnez-vous Les républicains magazine Toute l'actualité politique des républicains