Collecte nationale pour Notre-Dame de Paris

Publié le 16/04/2019

Comme tous les Français, vous avez vu hier soir une partie de notre histoire sombrer dans les flammes. Vous avez vu le courage de nos sapeurs-pompiers, qui ont lutté contre l'impossible. Vous avez senti l'amertume du matin. Mais des décombres de la première cathédrale de France, il ne doit pas seulement s'élever un sentiment de désolation. Ce sinistre peut aussi être la fondation d'un espoir. C'est ma conviction.

Combien de fois dans une vie de Français peut-on participer à la construction d'une cathédrale ? Car c'est de cela qu'il s'agit. Ce matin, tous nos compatriotes peuvent se sentir frères des sculpteurs, des maçons, des charpentiers qui ont bâti Notre-Dame, il y a plus de huit siècles. Aujourd'hui que nous faisons face aux ruines, nous avons l'occasion de renouer concrètement la chaîne des temps.

C'est pourquoi je vous invite, chacun d'entre vous, membres des Républicains, mais aussi vos amis et vos proches, à participer à la reconstruction qui s'annonce. Je vous invite, dans la mesure de vos moyens, à faire un don au sein de la collecte nationale qu'a ouverte ce matin la Fondation du patrimoine. C'est notre devoir de Français, mais c'est aussi la vocation de notre famille politique. Car personne plus que nous ne souhaite la préservation de tout ce qu'il y a de beau et de grand dans notre pays.

« La chose fut menée d'un grand cœur, comme une bataille sacrée », disait Michelet à propos des travaux de la Fête de la Fédération. C'est un nouveau moment de fédération qui peut s'ouvrir aujourd'hui. Je souhaite qu'il soit mené avec la même ferveur et la même espérance.

D'avance, je vous remercie de vos contributions. Hier, une flèche s'est effondrée. Mais demain, nous ne laisserons plus notre héritage et notre histoire à l'abandon. 

Avec toute mon amitié.

Laurent Wauquiez
Président des Républicains

J'apporte ma contribution
sur fondation-patrimoine.org

Signez la pétition

Exigeons 5h d'activités d'intérêt général par semaine en contrepartie du RSA !

Il y a huit ans, Laurent Wauquiez fut l'un des premiers à dénoncer les dérives de l'assistanat et à proposer l'instauration de contreparties au versement du RSA. Huit ans plus tard, Edouard Philippe a évoqué cette idée. Idée immédiatement rejetée par son propre gouvernement...
Nous croyons à la politique sociale par le travail, pas à la politique sociale par l'assistanat ! L'un des grands maux de notre pays est d'enfermer dans l'assistanat de trop nombreux Français en ne valorisant pas assez la reprise d'un travail.
Nous demandons que soit modifiée la loi pour conditionner à au moins 5h d'activités d'intérêt général par semaine le versement du RSA.

Signez la pétition