Valérie Boyer à LCP : « L'équilibre des temps de parole doit être respecté »

Publié le 12/02/2019

Députée des Bouches-du-Rhône et Secrétaire générale adjointe des Républicains, Valérie Boyer a saisi le CSA pour que, face au show médiatique du président de la République, il veille au pluralisme des expressions politiques.

« 34 heures de direct sur les quatre chaînes d'information ! Beaucoup de monde moquaient en son temps l'ORTF. Là, c'est pire que l'ORTF ! »

Devant le show médiatique du président de la République relayé en direct et en continu par les chaînes d'information, Valérie Boyer, députée des Bouches-du-Rhône, a confirmé ce mardi après-midi sur LCP avoir saisi le Conseil supérieur de l'audiovisuel (CSA).

« Veiller au pluralisme est l'une des missions du CSA », rappelle la Secrétaire générale adjointe des Républicains en charge des relations avec la Société civile. « Il y a une sorte de saturation du débat politique par Emmanuel Macron qui se met en scène à travers le grand débat, comme s'il était en stage auprès des Français. Il est manifestement là pour exposer en permanence sa politique », indique Valérie Boyer qui demande à ce que « l'équilibre des temps de parole entre l'exécutif, la majorité et l'opposition soit respecté ».

« Emmanuel Macron a réclamé un dialogue avec les Français. Or, ce n'est pas un dialogue. Tout est préparé à l'avance, il n'y a aucune spontanéité. La parole est confisquée par Emmanuel Macron et les membres de son gouvernement », déplore Valérie Boyer notant au passage qu'il « est difficile de se faire une opinion sur la base de ces questions et réponses interminables ». « On n'est jamais dans quelque chose de transparent dans ce nouveau monde qu'on nous avait promis formidable », relève encore Valérie Boyer qui n'a toujours pas obtenu de réponse du CSA.

Interrogé sur le concours Lépine des membres du gouvernement pour taxer encore plus les Français, la député des Bouches-du-Rhône revient sur l'annonce de Brune Poirson, la secrétaire d'État auprès du ministre de la Transition écologique et solidaire, souhaitant relancer la taxe carbone. « La révolte des Français est due à la surdose de fiscalité. Emmanuel Macron et son Gouvernement ont tellement augmenté les taxes que les Français ont craqué. Et aujourd'hui, on veut remettre une taxe carbone », s'étrangle la Secrétaire générale adjointe des Républicains qui se demande « comment le gouvernement peut imaginer régler une révolte fiscale par une augmentation des impôts alors que la France est la championne du monde des prélèvements obligatoires ! »

Valérie Boyer s'est également félicitée du vote par les députés, dans la nuit de lundi à mardi, d'un amendement présenté par Éric Ciotti, député les Républicains des Alpes-Maritimes, rendant obligatoire la présence du drapeau français dans toutes les salles de classe, de la maternelle au lycée ainsi que l'apprentissage de la Marseillaise. « Il est temps de parler des symboles qui nous rassemblent au moment où le malaise social, l'antisémitisme, les profanations minent notre société. Cessons d'exacerber nos différences et travaillons sur ce qui nous rassemble », souligne Valérie Boyer qui rappelle, comme l'a indiqué Éric Ciotti, que « les valeurs et symboles de la République sont le ciment de la Nation. Ils unissent et appartiennent à tous les Français. C'est pourquoi ces derniers doivent pouvoir se les approprier dès le plus jeune âge. ».

Signez la pétition

Exigeons 5h d'activités d'intérêt général par semaine en contrepartie du RSA !

Il y a huit ans, Laurent Wauquiez fut l'un des premiers à dénoncer les dérives de l'assistanat et à proposer l'instauration de contreparties au versement du RSA. Huit ans plus tard, Edouard Philippe a évoqué cette idée. Idée immédiatement rejetée par son propre gouvernement...
Nous croyons à la politique sociale par le travail, pas à la politique sociale par l'assistanat ! L'un des grands maux de notre pays est d'enfermer dans l'assistanat de trop nombreux Français en ne valorisant pas assez la reprise d'un travail.
Nous demandons que soit modifiée la loi pour conditionner à au moins 5h d'activités d'intérêt général par semaine le versement du RSA.

Signez la pétition

Nos dernières actualités

Grand débat : Laurent Wauquiez saisit le CSA

Grand débat : Laurent Wauquiez saisit le CSA

Published on 15/02/2019

« Chacun a pu constater une explosion du temps de parole dévolu au président de la Républi

Interview littéraire de Laurent Wauquiez au Point

Interview littéraire de Laurent Wauquiez au Point

Published on 11/03/2018

« Le politique doit entretenir une relation charnelle avec un territoire et se no