16 octobre 2018

« Tout ça pour ça ? » Députée les Républicains de Haute-Savoie et Secrétaire générale adjointe chargée des fédérations, Virginie Duby-Muller attendait bien plus du remaniement ministériel annoncé ce mardi matin, lequel a ressemblé pendant les deux semaines d'attente « à un mauvais feuilleton ».

Un mauvais feuilleton marqué par la « désertion » de deux ministres, des « ambitions des uns et des autres pour les municipales », de « chantage pour des postes » ou encore d'« effets d'annonce sous couvert d'une mésentente au sommet de l'État ».

« C'est un petit jeu de chaises musicales sans changement de ligne politique », constate ce mardi, lors de la séance de questions au Gouvernement à l'Assemblée nationale, la nouvelle présidente de la fédération des Républicains de Haute-Savoie qui ne voit « rien de nouveau sous le soleil déjà très nuageux de la macronie. »

Et surtout, pour la Secrétaire générale adjointe des Républicains, ce remaniement « n'entraine rien de nouveau pour les Français » que cela soit sur l'insécurité « alors que le nombre d'agressions frise le millier d'actes quotidiens » ; que cela soit sur le pouvoir d'achat des Français qui enregistrera une baisse de 300 millions d'euros en 2019 ; que cela soit la hausse des carburants « qui pénalise lourdement les ménages et encore plus le monde rural » ; que cela soit sur la politique injuste envers les retraités « qui subissent votre acharnement » ; que cela soit sur la crise migratoire « niée par votre majorité », détaille Virginie Duby-Muller n'oubliant pas d'évoquer les difficultés rencontrées par les collectivités locales, confrontées aux baisses de dotations de l'État et dont les maires « sont stigmatisés par la majorité ».

« Il est grand temps de s'occuper des Français », conclut Virginie Duby-Muller pointant tous ces sujets oubliés par l'exécutif.

Abonnez-vous Les républicains magazine Toute l'actualité politique des républicains