Thibault Bazin : « Le gouvernement doit reconsidérer la pierre comme un patrimoine commun »

Publié le 15/05/2019

Le député de Meurthe-et-Moselle a profité de la séance de questions au gouvernement pour demander à ce dernier qu'il réoriente sa politique en faveur du logement. Une politique qui a conduit à une baisse importante du nombre de constructions.

-7% pour les mises en chantier. -7% pour les permis de construire. Pour Thibault Bazin, député de Meurthe-et-Moselle, les indicateurs concernant la construction de logements marquent sérieusement le pas en France.

« Avec votre gouvernement, la France est repassée sous le seuil des 400 000 logements », a-t-il déploré lors de la séance de questions au gouvernement de ce mercredi.

Alors qu'Emmanuel Macron rejette la chute d'activité sur les maires, soi-disant frileux à l'approche des municipales, « ces mauvais résultats sont le fruit de vos mesures. Vous avez restreint l'éligibilité du dispositif Pinel, abandonnant des territoires. Vous avez déconsidéré à tort l'investissement dans la pierre avec l'impôt sur la fortune immobilière (IFI). Vous avez quasiment supprimé l'APL accession et divisé par deux la quotité finançable du taux à prêt zéro dans les zones dites détendues », accuse le député de Meurthe-et-Moselle.

Avec pour effet des conséquences qu'il considère comme « dommageables ». « Vous aggravez les fractures territoriales, freinez l'accession à la propriété des jeunes ménages des classes moyennes, déjà bien malmenées par les rabots opérés par votre politique familiale », dénonce-t-il, soulignant la baisse « considérable » du nombre de prêts à taux zéro octroyé en un an, -28% !

Alors que le logement représente pour beaucoup de Français la part la plus importante de leur budget (25 à 50%), « il convient d'en réduire le coût. C'est donc une question de pouvoir d'achat. Or, la politique du gouvernement ne remplit pas cet objectif », déplore Thibault Bazin qui souhaite que le gouvernement « reconsidère la pierre comme notre patrimoine commun » et qu'il « mène une politique du Logement à la hauteur de l'attente des Français ».

Signez la pétition

Exigeons 5h d'activités d'intérêt général par semaine en contrepartie du RSA !

Il y a huit ans, Laurent Wauquiez fut l'un des premiers à dénoncer les dérives de l'assistanat et à proposer l'instauration de contreparties au versement du RSA. Huit ans plus tard, Edouard Philippe a évoqué cette idée. Idée immédiatement rejetée par son propre gouvernement...
Nous croyons à la politique sociale par le travail, pas à la politique sociale par l'assistanat ! L'un des grands maux de notre pays est d'enfermer dans l'assistanat de trop nombreux Français en ne valorisant pas assez la reprise d'un travail.
Nous demandons que soit modifiée la loi pour conditionner à au moins 5h d'activités d'intérêt général par semaine le versement du RSA.

Signez la pétition