Julien Dive : « Le Gouvernement doit respecter nos ainés et cesser de les matraquer fiscalement »

Publié le 12/03/2019

Député de l'Aisne, Julien Dive a profité de la séance de questions au gouvernement pour dénoncer « l'entourloupe » du parti majoritaire qui veut revenir sur la désindexation des retraites, oubliant qu'il est à l'origine de la mesure et que les Républicains portent depuis des mois le combat pour obtenir la réindexation des retraites.

Augmentation des impôts sur les successions, taxation des plus-values sur les résidences principales, rétablissement des taxes sur les carburants... Député de l'Aisne, Julien Dive a profité de la séance de questions au gouvernement de ce mardi pour fustiger le « concours Lépine de la taxe la plus originale » auquel participent aussi bien le parti majoritaire que des membres du gouvernement.

Mais ce qui irrite encore plus le député axonais, c'est la « mauvaise foi » du parti majoritaire après que ce dernier, par la voix de son délégué général, Stanislas Guerini, souhaite revenir, "après avoir écouté les Français", sur la désindexation des pensions des retraités. « Une telle mauvaise foi, c'est un comble ! », accuse Julien Dive voyant là une manœuvre « pour récupérer une proposition alors que vous avez défendu bec et ongles exactement l'inverse il y a trois mois ». « La désindexation des retraites, pour la première fois depuis la Seconde Guerre mondiale, c'est vous ! Le rejet de toutes les propositions que nous avons faites pour réindexer les retraites, les allocations familiales et les pensions d'invalidité, c'est vous ! Le mépris envers les retraités qui expriment leurs difficultés depuis des semaines pour terminer leur fin de mois, c'est toujours vous ! », rappelle le député de l'Aisne estimant entre 500 et 1 500 euros « la perte sèche par an pour un retraité impacté par la désindexation des retraites que l'exécutif et la majorité ont décidée ».

Soulignant que ce sont les députés du groupe les Républicains qui ont dû saisir le Conseil constitutionnel « pour faire annuler la désindexation des retraites » pour l'année 2020 , Julien Dive dénonce « l'entourloupe » du Délégué général du parti majoritaire quand il dit vouloir revenir sur la désindexation des retraites dans le prochain budget « car celle-ci ne sera valable que pour l'année en cours et ce sera déjà trop tard. Ou il suggère que cette désindexation sera prolongée pour les années à venir et là, c'est inacceptable », tacle Julien Dive qui, s'adressant, à l'exécutif et à la majorité estime que « pour parler de justice sociale et de solidarité, il faudrait respecter nos ainés et cesser de les matraquer fiscalement ».

Demandant au Premier ministre s'il allait soutenir la proposition de loi des Républicains pour la réindexation des retraites le 6 avril prochain, Julien Dive résume le choix auquel est dès lors confronté l'exécutif : « le courage ou le matraquage ».

Signez la pétition

Exigeons 5h d'activités d'intérêt général par semaine en contrepartie du RSA !

Il y a huit ans, Laurent Wauquiez fut l'un des premiers à dénoncer les dérives de l'assistanat et à proposer l'instauration de contreparties au versement du RSA. Huit ans plus tard, Edouard Philippe a évoqué cette idée. Idée immédiatement rejetée par son propre gouvernement...
Nous croyons à la politique sociale par le travail, pas à la politique sociale par l'assistanat ! L'un des grands maux de notre pays est d'enfermer dans l'assistanat de trop nombreux Français en ne valorisant pas assez la reprise d'un travail.
Nous demandons que soit modifiée la loi pour conditionner à au moins 5h d'activités d'intérêt général par semaine le versement du RSA.

Signez la pétition

Nos dernières actualités

Guillaume Larrivé : « Dépenses publiques : réveillons-nous ! »

Guillaume Larrivé : « Dépenses publiques : réveillons-nous ! »

Published on 20/06/2019

Dans une tribune publiée dans Les Echos, Guillaume Larrivé, secrétaire général dé

Eric Woerth : « Les deux premières années du quinquennat n'ont pas été une réussite »

Eric Woerth : « Les deux premières années du quinquennat n'ont pas été une réussite »

Published on 12/06/2019

Eric Woerth, député de l'Oise et président de la Commission des finances de l'Assemblée na

Bérengère Poletti : « Le gouvernement fait insidieusement les poches des Français par le prix de l'essence »

Bérengère Poletti : « Le gouvernement fait insidieusement les poches des Français par le prix de l'essence »

Published on 15/05/2019

La hausse des taxes sur les carburants a été l'un des facteurs déclencheurs de la crise de