Josiane Corneloup : « Il n'y a jamais eu autant de prélèvements obligatoires impactant le pouvoir d'achat de nos concitoyens »

Publié le 12/02/2019

Députée de Saône-et-Loire, Josiane Corneloup a profité de la séance de questions au gouvernement de ce mardi pour exhorter le pouvoir à agir urgemment afin de réduire drastiquement les dépenses publiques qui impactent directement le pouvoir d'achat des Français et la bonne santé économique du pays.

Pour étayer sa demande, la députée de Saône-et-Loire s'appuie sur le rapport annuel de la Cour des comptes qui ne donne pas quitus à la politique de l'exécutif. « Le Gouvernement fait preuve d'un laxisme budgétaire majeur. Tous les voyants sont au rouge ! », s'exclame Josiane Corneloup visant « l'incapacité » du pouvoir à « sortir de la crise des gilets jaunes que votre gouvernement a engendrée ». La députée pointe également du doigt Emmanuel Macron qui « a annoncé de façon précipitée des mesures que la Cour des comptes chiffre à 11 milliards d'euros, ouvrant ainsi grandes les vannes de la dépense publique. Le résultat est une aggravation du déficit de notre PIB que vous aurez bien du mal à contenir à 3,2%. D'autant plus que les prévisions de croissance ont été revues à la baisse à 1,3%, l'un des taux les plus faibles de la zone euro », s'alarme Josiane Courneloup.

La députée de Saône-et-Loire déplore également le budget « insincère » du gouvernement, marqué par « toujours plus de dépenses publiques avec 44 milliards d'euros supplémentaires, un déficit budgétaire qui devient pour la première fois le premier et le pire en Europe ». Le gouvernement est « incapable d'engager les réformes structurelles indispensables qui permettraient de réduire le déficit », dénonce Josiane Corneloup qui estime que notre pays sera incapable de réagir si une nouvelle crise survenait. 

Constatant qu'« il n'y a jamais eu autant de prélèvements obligatoires impactant le pouvoir d'achat de nos concitoyens et des plus faibles, la seule solution pour baisser les impôts des Français, pour Josiane Corneloup est de lutter contre le gaspillage de l'argent public ».

Signez la pétition

Exigeons 5h d'activités d'intérêt général par semaine en contrepartie du RSA !

Il y a huit ans, Laurent Wauquiez fut l'un des premiers à dénoncer les dérives de l'assistanat et à proposer l'instauration de contreparties au versement du RSA. Huit ans plus tard, Edouard Philippe a évoqué cette idée. Idée immédiatement rejetée par son propre gouvernement...
Nous croyons à la politique sociale par le travail, pas à la politique sociale par l'assistanat ! L'un des grands maux de notre pays est d'enfermer dans l'assistanat de trop nombreux Français en ne valorisant pas assez la reprise d'un travail.
Nous demandons que soit modifiée la loi pour conditionner à au moins 5h d'activités d'intérêt général par semaine le versement du RSA.

Signez la pétition

Nos dernières actualités

Guillaume Peltier : « Que la droite redevienne le grand parti du travail et de l'ordre »

Guillaume Peltier : « Que la droite redevienne le grand parti du travail et de l'ordre »

Published on 18/06/2019

Guillaume Peltier, premier vice-président des Républicains et député de Loir-et-Cher, étai

Gérard Cherpion : « Les Républicains, le parti du dialogue social »

Gérard Cherpion : « Les Républicains, le parti du dialogue social »

Published on 13/03/2019

Pour Gérard Cherpion, député des Vosges, les dernières négociations assurance-chômage qui

Raphaël Schellenberger : « La stratégie économique du gouvernement démantèle tout ce que l'excellence française a su faire de mieux »

Raphaël Schellenberger : « La stratégie économique du gouvernement démantèle tout ce que l'excellence française a su faire de mieux »

Published on 05/03/2019

Alors que les élections européennes se profilent et qu'Emmanuel Macron tente de donner des