Éric Ciotti : « La politique injuste et inefficace du gouvernement a plongé le pays dans le chaos »

Publié le 20/03/2019

Pour le député des Alpes-Maritimes, le gouvernement est incapable de restaurer l'ordre républicain sur tout le territoire national. Au nom des Républicains, Éric Ciotti a apporté tout son soutien aux forces de l'ordre.

Éric Ciotti, député des Alpes-Maritimes, a profité de la séance de questions au gouvernement de ce mercredi pour exprimer tout le « soutien », le « respect » et la « considération » des Républicains aux préfets, policiers, gendarmes qui « sont en première ligne de front contre la violence ». Ce, notamment, après l'acte 18 des gilets jaunes marqué par des violences et des saccages sur les Champs-Elysées.

« Ils méritent mieux que la lâcheté pour s'exonérer des fautes qui ont été commises », estime le Questeur de l'Assemblée nationale qui n'apprécie pas que « depuis samedi, les hauts fonctionnaires, préfets, policiers de haut-rang ont été pris pour cible pour exonérer le pouvoir politique de ses fautes, de ses incompétences, de ses inconséquences ».

Le député des Alpes-Maritimes a également fustigé la « politique injuste et inefficace » du gouvernement qui, depuis 4 mois, « a plongé le pays dans le chaos ». « Depuis 4 mois, vous êtes totalement incapable, avec le ministre de l'Intérieur, de restaurer l'ordre républicain sur tout le territoire national. Depuis 4 mois, le ministre de l'Intérieur a multiplié les ordres, contre-ordres, stratégies, contre-stratégies donnant l'impression que Beauvau était devenu un bateau ivre sans capitaine », dénonce Éric Ciotti qui attend « des chefs et des actes ».

Inquiet de l'appel international lancé par des groupes violents pour venir manifester samedi à Nice, la veille de la rencontre dans cette même ville entre les présidents chinois et français, Éric Ciotti a demandé l'interdiction de cette manifestation.
 

Signez la pétition

Exigeons 5h d'activités d'intérêt général par semaine en contrepartie du RSA !

Il y a huit ans, Laurent Wauquiez fut l'un des premiers à dénoncer les dérives de l'assistanat et à proposer l'instauration de contreparties au versement du RSA. Huit ans plus tard, Edouard Philippe a évoqué cette idée. Idée immédiatement rejetée par son propre gouvernement...
Nous croyons à la politique sociale par le travail, pas à la politique sociale par l'assistanat ! L'un des grands maux de notre pays est d'enfermer dans l'assistanat de trop nombreux Français en ne valorisant pas assez la reprise d'un travail.
Nous demandons que soit modifiée la loi pour conditionner à au moins 5h d'activités d'intérêt général par semaine le versement du RSA.

Signez la pétition

Nos dernières actualités

« Les suicides dans la police ne sont pas une fatalité »

« Les suicides dans la police ne sont pas une fatalité »

Published on 09/09/2019

Depuis le début de l'année, 48 policiers se sont donné la mort.

Éric Ciotti à BFMTV : « Il faut considérer la sécurité et la protection des Français comme une priorité nationale »

Éric Ciotti à BFMTV : « Il faut considérer la sécurité et la protection des Français comme une priorité nationale »

Published on 02/05/2019

Invité ce jeudi de BFMTV, Éric Ciotti a déploré les nombreux actes de violence qui ont éma

Constance Le Grip : « Face aux black blocs et ultra-jaunes, les Français attendent fermeté et efficacité »

Constance Le Grip : « Face aux black blocs et ultra-jaunes, les Français attendent fermeté et efficacité »

Published on 30/04/2019

Comme tous les députés des Républicains, Constance Le Grip, députée des Hauts-de-Seine, es