06 novembre 2018

Baisse des APL, hausse de la CSG, désindexation des pensions de retraite et des allocations familiales, hausse de la taxe d'habitation, augmentation « dramatique » du prix des carburants... Emmanuelle Anthoine, députée les Républicains de la Drôme, a saisi la séance de questions au Gouvernement de ce mardi pour dénoncer toutes les mesures décidées par le Gouvernement d'Emmanuel Macron et qui portent atteinte au pouvoir d'achat des Français.

« Les trois-quarts de nos compatriotes ont le sentiment que leur pouvoir d'achat a baissé cette année et vous voulez leur faire croire qu'ils n'ont rien compris ! La vérité, c'est que les Français sont à bout et que leur pouvoir d'achat est au plus bas » a-t-elle notamment lancé à l'adresse de Gérald Darmanin, le ministre du Budget, « qui fait des pieds et des mains pour persuader les Français que leur pouvoir d'achat augmente. Mais qui croit encore que son pouvoir d'achat augmente ? », interroge la députée de la Drôme pour qui « le compte n'y est pas, surtout à la fin du mois. »

S'appuyant sur des études qui montrent que « les classes populaires et moyennes ont perdu en pouvoir d'achat avec la fiscalité de ce gouvernement », la députée fustige le Gouvernement d'Emmanuel Macron qui a « décidé de stigmatiser toute une catégorie de Français. Ce sont tous les laissés-pour-compte de votre politique, ceux qui, pour vous, ne sont pas assez modernes, pas assez urbains, pas assez mondialisés, pas assez écolos et que le porte-parole de votre Gouvernement a insultés », dénonce Emmanuelle Anthoine.

Défendant les retraités qui « ont travaillé toute leur vie jusqu'à 40 heures par semaine, qui voient leurs pensions réduites à la portion congrue, rongées par la hausse de la CSG, par l'inflation et par la future hausse des mutuelles », Emmanuelle Anthoine souligne la disproportion entre, d'un côté, l'allégement des cotisations et, de l'autre, la taxation particulièrement lourde des carburants pour les actifs. « Plus vous taxez les carburants, plus vous taxez le travail pour ceux qui doivent s'y rendre en voiture », dénonce-t-elle, réclamant du Gouvernement qu'il annule ses hausses de taxes sur les carburants.

Abonnez-vous Les républicains magazine Toute l'actualité politique des républicains