Constance Le Grip : « Face aux black blocs et ultra-jaunes, les Français attendent fermeté et efficacité »

Publié le 30/04/2019

Comme tous les députés des Républicains, Constance Le Grip, députée des Hauts-de-Seine, est particulièrement inquiète de la tournure que pourraient prendre, ce mercredi, les manifestations du 1er mai commémorant la Fête du travail.

Comme tous les Français, Constance Le Grip garde en mémoire le « spectre désastreux du 1er mai de l'année dernière » où 1 200 black blocs se sont infiltrés dans le cortège syndical et se sont livrés en fin de manifestation à des actes de vandalismes, saccages, pillages extrêmement violents.

Devant ce 1er mai à haut risque qui se profile tant dans les rues de la capitale que des villes de France, Constance Le Grip a profité de la séance de questions au gouvernement de ce mardi pour interroger le Premier ministre sur les dispositifs de sécurité mis en place « pour garantir la sécurité des manifestants, protéger les habitants et les commerces des exactions et des violences des black blocs et autres ultra-jaunes ».

Alors que des mots d'ordre circulent sur internet voulant faire de Paris la capitale de l'émeute, ou un 1er mai jaune et noir, « les Français attendent du ministre de l'Intérieur fermeté et efficacité. Au-delà des postures nous voulons des résultats », réclame la députée des Hauts-de-Seine pour qui la nouvelle doctrine de maintien de l'ordre instaurée depuis cinq semaines « passera ce mercredi 1er mai une journée test ».

Demandant de la part du ministre de l'Intérieur « efficacité et professionnalisme », Constance Le Grip a souligné le « professionnalisme, l'endurance, la discipline » des forces de l'ordre qui doivent « faire face à des actes de violence sans précédent de par leur durée et leur intensité ». Mais également ceux des services de renseignement dont elle fait remarquer qu'ils connaissent « depuis de nombreuses années déjà les black blocs et autres mouvances anarchistes ». L'occasion de s'étonner que le pouvoir en place n'ait toujours pas « réussi à mettre un terme à leurs agissements ».

Signez la pétition

Exigeons 5h d'activités d'intérêt général par semaine en contrepartie du RSA !

Il y a huit ans, Laurent Wauquiez fut l'un des premiers à dénoncer les dérives de l'assistanat et à proposer l'instauration de contreparties au versement du RSA. Huit ans plus tard, Edouard Philippe a évoqué cette idée. Idée immédiatement rejetée par son propre gouvernement...
Nous croyons à la politique sociale par le travail, pas à la politique sociale par l'assistanat ! L'un des grands maux de notre pays est d'enfermer dans l'assistanat de trop nombreux Français en ne valorisant pas assez la reprise d'un travail.
Nous demandons que soit modifiée la loi pour conditionner à au moins 5h d'activités d'intérêt général par semaine le versement du RSA.

Signez la pétition

Nos dernières actualités

« Les suicides dans la police ne sont pas une fatalité »

« Les suicides dans la police ne sont pas une fatalité »

Published on 09/09/2019

Depuis le début de l'année, 48 policiers se sont donné la mort.

Éric Ciotti à BFMTV : « Il faut considérer la sécurité et la protection des Français comme une priorité nationale »

Éric Ciotti à BFMTV : « Il faut considérer la sécurité et la protection des Français comme une priorité nationale »

Published on 02/05/2019

Invité ce jeudi de BFMTV, Éric Ciotti a déploré les nombreux actes de violence qui ont éma

Éric Ciotti : « Le Conseil constitutionnel fait de la sécurité des Français une valeur secondaire »

Éric Ciotti : « Le Conseil constitutionnel fait de la sécurité des Français une valeur secondaire »

Published on 09/04/2019

Le Conseil constitutionnel, en censurant la disposition clé de la loi anticasseurs, préten