12 septembre 2018

Bernard Reynès, député "les Républicains" de la 15ème circonscription des Bouches-du-Rhône, a dénoncé ce mercredi, à l'occasion lors de la séance de questions au Gouvernement, « un nouveau coup dur » porté par le Gouvernement au monde agricole et à la ruralité : celui de supprimer, l'année prochaine, le dispositif d'allégement des charges spécifiques au travail saisonnier.

« En revenant sur cet allégement, nos employeurs saisonniers s'apprêteraient à subir une augmentation du coût du travail de plus d'un euro de l'heure, soit 189 euros par mois et par contrat. Ce qui est énorme pour une agriculture dont on sait déjà les très grandes difficultés structurelles », souligne Bernard Reynès évoquant la dégradation annoncée de la compétitivité des secteurs fortement employeurs de main d'œuvre occasionnelle (maraîchage, arboriculture, viticulture, horticulture, producteurs de semence...) « à cause d'un coût de travail horaire supérieur à celui des autres pays ».

Pour le député "les Républicains" des Bouches du Rhône il est impératif que le Gouvernement revienne sur sa décision et qu'il « maintienne le dispositif d'exonération pour l'emploi et le travail occasionnel et les demandeurs d'emplois agricoles. Il en va de la survie d'une profession qui mérite qu'on l'aide et la soutienne », insiste-t-il.

D'autant que « la colère gronde », rapporte Bernard Reynès prenant à partie Gérald Darmanin, ministre des Comptes publics, lui rappelant que dans « une conviction partagée » ultérieure avec sa famille d'alors, l'UMP, il avait « combattu pour l'exonération de ces mêmes charges » grâce à l'instauration de la taxe "Coca". Et pour mieux souligner les contradictions et les volte-face d'opportunité de Gérald Darmanin depuis qu'il a rejoint la majorité En Marche, Bernard Reynès précise également que c'est bien en qualité de ministre des Comptes Publics que le même Gérald Darmanin vient de refuser à Julien Dive, député "les Républicains" de l'Aisne, une proposition de loi visant à défiscaliser les heures supplémentaires, mesure qu'il avait soutenue sous le quinquennat de Nicolas Sarkozy.

Abonnez-vous Les républicains magazine Toute l'actualité politique des républicains