Projet de loi énergie-climat : l'inquiétante absence de stratégie énergétique du Gouvernement

Publié le 08/02/2019

Comme Les Républicains le soulignaient déjà en 2014, les objectifs de la loi de transition énergétique étaient irréalisables. Le Gouvernement est aujourd'hui bien obligé de revenir à la réalité. Mais le projet de loi énergie-climat, dans sa version publiée ce jour par voie de presse, vient confirmer l'inquiétante absence de stratégie énergétique du Gouvernement qui navigue à vue sur un sujet pourtant structurant pour l'avenir environnemental, industriel et social de notre pays.

Il faut une vision, une stratégie et une ambition : ce texte au champ très limité en est complètement dépourvu.

L'article 5 dessaisirait même le Parlement français du débat sur le paquet énergie, certes adopté à l'échelle européenne mais dont la transposition des directives laisse ouverts des enjeux énergétiques dont la représentation nationale plutôt que l‘administration devrait se saisir. A nouveau, comme sur la programmation pluriannuelle de l'énergie (PPE), l'exécutif ne s'encombre pas de l'avis des parlementaires et préfère la voie des ordonnances à celle de la loi. Nous pensons au contraire que la politique énergétique française doit reposer sur des choix politiques au sein desquels le Parlement aura pris toute sa place. Cette méthode est la seule qui puisse rassembler notre pays autour d'une transition souhaitée, qui ne saurait être imposée par quelques idéologues.

Entêté à vouloir réduire à tout prix la part du nucléaire dans notre mix électrique tout en reconnaissant les atouts environnementaux et économiques de cette énergie, le Gouvernement est pris au piège de ses contradictions et oublie la priorité d'une génération : la réduction de nos émissions de gaz à effet de serre.

Ce texte n'est pas à la hauteur des enjeux. Il ressemble davantage à une triste et grave résignation.

Raphaël SCHELLENBERGER
Député du Haut-Rhin
Chargé de l'Energie au sein de l'équipe thématique Les Républicains

Julien AUBERT
Député du Vaucluse
Secrétaire Général adjoint Les Républicains 

Signez la pétition

Exigeons 5h d'activités d'intérêt général par semaine en contrepartie du RSA !

Il y a huit ans, Laurent Wauquiez fut l'un des premiers à dénoncer les dérives de l'assistanat et à proposer l'instauration de contreparties au versement du RSA. Huit ans plus tard, Edouard Philippe a évoqué cette idée. Idée immédiatement rejetée par son propre gouvernement...
Nous croyons à la politique sociale par le travail, pas à la politique sociale par l'assistanat ! L'un des grands maux de notre pays est d'enfermer dans l'assistanat de trop nombreux Français en ne valorisant pas assez la reprise d'un travail.
Nous demandons que soit modifiée la loi pour conditionner à au moins 5h d'activités d'intérêt général par semaine le versement du RSA.

Signez la pétition

Nos dernières actualités

Note d'information de la Haute Autorité

Note d'information de la Haute Autorité

Published on 15/07/2019

Dans le cadre de l’élection à la présidence du mouvement « Les Républicains », la Haute Au

Commission Nationale d'Investiture

Commission Nationale d'Investiture

Published on 09/07/2019

La Commission Nationale d'Investiture, qui s'est réunie ce jour au siège des Républicains, a souhaité apporter son so

Délibération de la Haute Autorité

Délibération de la Haute Autorité

Published on 06/06/2019

Réunie le 5 juin 2019, par la délibération ci-annexée, la Haute Autorité des Républicains a :