Projet de loi énergie-climat : l'inquiétante absence de stratégie énergétique du Gouvernement

Publié le 08/02/2019

Comme Les Républicains le soulignaient déjà en 2014, les objectifs de la loi de transition énergétique étaient irréalisables. Le Gouvernement est aujourd'hui bien obligé de revenir à la réalité. Mais le projet de loi énergie-climat, dans sa version publiée ce jour par voie de presse, vient confirmer l'inquiétante absence de stratégie énergétique du Gouvernement qui navigue à vue sur un sujet pourtant structurant pour l'avenir environnemental, industriel et social de notre pays.

Il faut une vision, une stratégie et une ambition : ce texte au champ très limité en est complètement dépourvu.

L'article 5 dessaisirait même le Parlement français du débat sur le paquet énergie, certes adopté à l'échelle européenne mais dont la transposition des directives laisse ouverts des enjeux énergétiques dont la représentation nationale plutôt que l‘administration devrait se saisir. A nouveau, comme sur la programmation pluriannuelle de l'énergie (PPE), l'exécutif ne s'encombre pas de l'avis des parlementaires et préfère la voie des ordonnances à celle de la loi. Nous pensons au contraire que la politique énergétique française doit reposer sur des choix politiques au sein desquels le Parlement aura pris toute sa place. Cette méthode est la seule qui puisse rassembler notre pays autour d'une transition souhaitée, qui ne saurait être imposée par quelques idéologues.

Entêté à vouloir réduire à tout prix la part du nucléaire dans notre mix électrique tout en reconnaissant les atouts environnementaux et économiques de cette énergie, le Gouvernement est pris au piège de ses contradictions et oublie la priorité d'une génération : la réduction de nos émissions de gaz à effet de serre.

Ce texte n'est pas à la hauteur des enjeux. Il ressemble davantage à une triste et grave résignation.

Raphaël SCHELLENBERGER
Député du Haut-Rhin
Chargé de l'Energie au sein de l'équipe thématique Les Républicains

Julien AUBERT
Député du Vaucluse
Secrétaire Général adjoint Les Républicains 

Signez notre pétition

Non aux régularisations Macron !

Il n’y a jamais eu autant d’immigrés en France. Au cours de la première année du mandat d’Emmanuel Macron, la France a délivré 262 000 titres de séjour, un record depuis 43 ans. De surcroît, notre pays a régularisé 180 000 immigrés clandestins depuis 2012.
Nous apprenons que le gouvernement prépare la régularisation de 10% des sans-papiers présents en France. Le gouvernement refuse de confirmer ou d’infirmer cette information. Les Français ont le droit de savoir combien de clandestins seront admis à séjourner en France.
Revenons au bons sens : l’immigration illégale est illégale et il ne peut y avoir de prime à l’illégalité. Quand une personne entre illégalement en France, elle ne doit pas y rester.

Signez la pétition

Nos dernières actualités

Casseurs : le gouvernement a la responsabilité de tout mettre en oeuvre pour obtenir un retour au calme

Casseurs : le gouvernement a la responsabilité de tout mettre en oeuvre pour obtenir un retour au calme

Published on 15/02/2019

La France appréhende de vivre demain son quatorzième samedi de violences, de pillages, de dégradations et de vandalis

Le plan Santé est une opération de communication technocratique, centralisée et non financée

Le plan Santé est une opération de communication technocratique, centralisée et non financée

Published on 14/02/2019

Le plan Santé présenté par le Gouvernement est une nouvelle opération de communication.