Proclamation des résultats de l'élection du Président des Républicains

Publié le 13/12/2017

La Haute Autorité de « Les Républicains »,

Vu les articles 25, paragraphe 1, et 49, paragraphe 4, des Statuts de « Les Républicains »,

Vu les articles 25, paragraphes 4 et 5, et 26, paragraphe 5, du Règlement intérieur de « Les Républicains »,

Vu le guide électoral rendu public par la Haute Autorité le 11 septembre 2017,

Vu la décision du Bureau Politique du 11 juillet 2017, prise sur proposition de la Haute Autorité, de convoquer le Congrès de « Les Républicains » en vue de l'élection du Président de « Les Républicains »,

Vu la décision de la Haute Autorité de « Les Républicains » du 26 octobre 2017 arrêtant la liste des candidats à l'élection du Président de « Les Républicains »,

Vu le procès-verbal du scrutin électronique,

Vu le rapport d'expertise technique du scrutin,

Vu les procès-verbaux des lieux de vote,

Vu les réclamations qui ont été adressées à la Haute Autorité de « Les Républicains »,

Considérant que l'intégrité et la sécurité du scrutin ont été préservées tout au long des opérations électorales ;

Considérant que les résultats annoncés à l'issue du premier tour pour l'élection du Président de « Les Républicains », auquel il a été procédé du samedi 9 décembre 2017, 20 heures, au dimanche 10 décembre 2017, 20 heures, sont les suivants :

Electeurs inscrits : 234 556
Votants : 99 597 (dont 5 593 depuis les « lieux de vote »)
Bulletins blancs : 1 054
Suffrages exprimés : 98 543
Majorité absolue : 49 272

Ont obtenu :

M. Maël de CALAN : 9 113
M. Laurent WAUQUIEZ : 73 554
Mme Florence PORTELLI : 15 876

Considérant que plusieurs adhérents ont fait valoir, en cours de scrutin, que, n'ayant pas reçu les codes confidentiels permettant d'accéder au site de vote ou les ayant perdus, ils n'avaient pu les obtenir en utilisant la procédure de récupération « en ligne » prévue à cet effet ; que cette difficulté tient au fait que ces adhérents avaient expressément demandé à ne pas recevoir de message électronique de la part de « Les Républicains », sans avoir conscience que cette exclusion s'appliquerait aussi aux opérations électorales ; que, dès lors, leur adresse électronique ne figurait pas sur la liste électorale contrôlée et arrêtée par la Haute Autorité ; que l'impossibilité de récupérer les codes confidentiels « en ligne » a fait l'objet de trente-neuf réclamations ; que l'ensemble des adhérents disposant normalement de leurs codes ont pu voter sans difficulté ;

Considérant qu'une requérante fait valoir à juste titre qu'elle a été à tort omise de la liste électorale ;

Considérant que six requérants font valoir qu'ils ont reçu par message électronique un « accusé de réception » de vote, alors qu'ils affirment ne pas avoir pris part au vote ; que, vérifications faites par la Haute Autorité, cette anomalie s'explique, pour trois d'entre eux, par une erreur matérielle entachant leur adresse électronique dans le fichier des électeurs et, pour les trois autres, par le vote d'un membre de leur famille ;

Considérant que pour s'assurer que, en dépit de ces circonstances regrettables, le candidat arrivé en tête à l'issue du premier tour de scrutin en vue de l'élection du président de « Les Républicains » conserve la majorité requise pour être proclamé élu, il y a lieu d'ajouter hypothétiquement trente-sept unités au nombre des suffrages exprimés, de modifier en conséquence le chiffre de la majorité absolue, d'ajouter successivement et hypothétiquement quarante unités au nombre de voix recueillies par les deux candidats arrivés en deuxième et troisième positions et de déduire hypothétiquement trois unités au nombre de voix recueillies par le candidat arrivé en tête ; que ces opérations réalisées, le candidat arrivé en tête à l'issue du premier tour conserve la majorité absolue des suffrages exprimés ; qu'il en résulte que les réclamations doivent être rejetées ;

Qu'ainsi M. Laurent WAUQUIEZ a recueilli, dès le premier tour de scrutin, la majorité absolue des suffrages exprimés requise pour être proclamé élu ;

En conséquence PROCLAME M. Laurent WAUQUIEZ Président de « Les Républicains » à compter de la publication de cette décision.

Délibéré par la Haute Autorité de « Les Républicains » le 13 décembre 2017, à laquelle participaient Anne LEVADE, Présidente, Christine ALBANEL, Anne DEBET, Françoise de PANAFIEU, Jean-Eric SCHOETTL, Pierre STEINMETZ et Pierre-André WILTZER.

La présente décision est rendue publique le 13 décembre 2017.

Signez la pétition

Exigeons 5h d'activités d'intérêt général par semaine en contrepartie du RSA !

Il y a huit ans, Laurent Wauquiez fut l'un des premiers à dénoncer les dérives de l'assistanat et à proposer l'instauration de contreparties au versement du RSA. Huit ans plus tard, Edouard Philippe a évoqué cette idée. Idée immédiatement rejetée par son propre gouvernement...
Nous croyons à la politique sociale par le travail, pas à la politique sociale par l'assistanat ! L'un des grands maux de notre pays est d'enfermer dans l'assistanat de trop nombreux Français en ne valorisant pas assez la reprise d'un travail.
Nous demandons que soit modifiée la loi pour conditionner à au moins 5h d'activités d'intérêt général par semaine le versement du RSA.

Signez la pétition

Nos dernières actualités

Communiqué sur la participation à 17h - élection du président

Communiqué sur la participation à 17h - élection du président

Published on 13/10/2019

Les adhérents des Républicains votent depuis 20 heures (heure de métropole) hier, samedi 12 octobre 2019, pour l’élec

Commission Nationale d'Investiture du 8 octobre

Commission Nationale d'Investiture du 8 octobre

Published on 09/10/2019

La Commission Nationale d'Investiture, qui s'est réunie le 08 octobre 2019 au siège des Républicains, a souhaité appo

Suspension de la campagne interne

Suspension de la campagne interne

Published on 26/09/2019

Ayant appris avec tristesse le décès du Président de la République Jacques CHIRAC, la Haute Autorité des Républicains