Laurence Sailliet : « Devant l'explosion du nombre d'agressions, Emmanuel Macron doit enfin agir pour protéger les Français »

Publié le 10/09/2018

Au lendemain de l'attaque à l'arme blanche qui, dimanche soir, dans le XIXème arrondissement de Paris, a blessé sept personnes dont quatre gravement, Laurence Sailliet, porte-parole des Républicains, se montre inquiète « devant la multiplication de ce mode d'attaques et la flambée de violences en France».

« Le record des agressions est battu avec près de 1000* agressions par jour dont 94, par jour, sur des dépositaires de l'autorité », s'alarme encore la porte-parole des Républicains pour qui la réponse apportée par l'exécutif n'est pas à la hauteur.

« Emmanuel Macron et son gouvernement proposent une police de sécurité du quotidien qui s'inspire de la police de proximité de Lionel Jospin qui s'était caractérisée par une augmentation des violences et de la délinquance », rappelle Laurent Sailliet.

Au nom des Républicains elle demande que cette flambée des violences et des agressions soit réellement prise en compte par l'exécutif. « Et qu'enfin Emmanuel Macron agisse pour protéger les Français, non avec de la "câlinothérapie" ou la mise en place de méthodes qui n'auront pas de résultats mais par une véritable prise de conscience et la mise en place d'actions efficaces ».

*Depuis le 1er janvier, le bilan du nombre d'agressions non crapuleuses (commises dans un but autre que le vol) fait état de plus de 173.000 actes de violence (hors vols), soit une moyenne de 956 agressions par jour. A ces chiffres il faut ajouter l'explosion des violences sexuelles (portées à la connaissance de la gendarmerie et de la police). 24 884 actes ont été recensés lors du premier semestre 2018 contre 20 827 lors du premier semestre 2017.

Signez la pétition

Exigeons 5h d'activités d'intérêt général par semaine en contrepartie du RSA !

Il y a huit ans, Laurent Wauquiez fut l'un des premiers à dénoncer les dérives de l'assistanat et à proposer l'instauration de contreparties au versement du RSA. Huit ans plus tard, Edouard Philippe a évoqué cette idée. Idée immédiatement rejetée par son propre gouvernement...
Nous croyons à la politique sociale par le travail, pas à la politique sociale par l'assistanat ! L'un des grands maux de notre pays est d'enfermer dans l'assistanat de trop nombreux Français en ne valorisant pas assez la reprise d'un travail.
Nous demandons que soit modifiée la loi pour conditionner à au moins 5h d'activités d'intérêt général par semaine le versement du RSA.

Signez la pétition

Nos dernières actualités

Philippe Dominati : « Le gouvernement reste sourd à l'exaspération des Français »

Philippe Dominati : « Le gouvernement reste sourd à l'exaspération des Français »

Published on 21/03/2019

Sénateur de Paris, Philippe Dominati constate que quatre mois après les évènements de l'Arc de triomphe, les violence

Christine Bonfanti-Dossat : « Les Français ne veulent plus de débats, de discours, de formules médiatiques mais des actes »

Christine Bonfanti-Dossat : « Les Français ne veulent plus de débats, de discours, de formules médiatiques mais des actes »

Published on 21/03/2019

Après les saccages et pillages sur les Champs-Elysées samedi dernier, la sénatrice du Lot-et-Garonne réclame du gouve

Éric Ciotti : « La politique injuste et inefficace du gouvernement a plongé le pays dans le chaos »

Éric Ciotti : « La politique injuste et inefficace du gouvernement a plongé le pays dans le chaos »

Published on 20/03/2019

Pour le député des Alpes-Maritimes, le gouvernement est incapable de restaurer l'ordre rép