28 septembre 2016

Ce matin, le gouvernement a présenté son budget pour 2017. Mais au fond, qu'est-ce qu'on attend d'un bon budget ? Un bon budget, c'est un texte qui est d'abord prudent, qui évalue les risques. Un bon budget doit orienter, donner de véritables trajectoires économiques. Un bon budget ne sous-estime pas les dépenses.

Mais ce projet de loi de Finances n'y répond en aucune façon. Il suit une réalité électorale, et non une réalité budgétaire. Concrètement, Michel Sapin nous a présenté un budget de façade, qui ne respecte aucun équilibre macro-économique. Les dépenses augmenteront et les déficits aussi, contrairement à ce qu'affirme le gouvernement.

Comme on s'y attendait, l'Etat dépensera 7,4 milliards d'euros nets de plus en 2017 qu'en 2016, le tout en se basant principalement sur des hypothèses jugées trop favorables. Pour preuve, la majorité prévoit ainsi une croissance de 1,5% en 2017, quand le consensus des économistes et le FMI s'accordent sur 1,2% maximum. D'après le sévère rapport du Haut Conseil des Finances Publiques (HCFP), cette prévision optimiste rend impossible l'atteinte de l'objectif de 2,7 % de déficit en 2017.

Nous, Les Républicains, pourrions pourtant accepter une dégradation temporaire et provisoire du déficit public, si cela permettait un fort redressement de l'économie et une croissance durable. Mais en l'état ce n'est pas le cas : aucune baisse massive de la fiscalité, ni de la dépense publique, ni une réforme ambitieuse du code du travail. Alors la prochaine majorité héritera tout simplement d'un déficit supérieur à 4% et un climat économique dégradé.

Eric WOERTH
Secrétaire général des Républicains
Député de l'Oise

Abonnez-vous Les républicains magazine Toute l'actualité politique des républicains