14 mai 2018

« Alors que l'attentat survenu samedi soir à Paris pose une nouvelle fois la question de l'adaptation de notre arsenal juridique face à la barbarie islamiste déployée par Daesh, nous demandons officiellement à Emmanuel Macron d'intégrer un volet sécuritaire dans la prochaine révision constitutionnelle qui a été présentée en Conseil des ministres le 4 mai dernier.

Face à la barbarie islamiste, l'inaction et l'impuissance ne peuvent tenir lieu de réponse acceptable pour nos compatriotes. En ce sens, avec Laurent Wauquiez, Les Républicains ont proposé, depuis des mois, un ensemble de mesures de bon sens pour protéger les Français. Le Gouvernement serait bien malvenu, comme il le fait si souvent, d'écarter, sans en débattre sur le fond et de manière responsable, ces propositions, dont certaines nécessitent une réforme de la Constitution.

Profitons de cette opportunité, pour retravailler ensemble gouvernement et assemblées ce texte afin qu'il comprenne un volet substantiel destiné à renforcer la protection de nos compatriotes. Cette initiative pourrait s'inscrire dans la démarche proposée par Laurent Wauquiez à Emmanuel Macron de réunir tous les chefs de parti pour définir conjointement une lutte efficace contre le terrorisme.

Nos services de renseignement et nos forces de sécurité sont pleinement mobilisés pour assurer la sécurité des Français. Il est de notre devoir de renforcer notre arsenal juridique pour leur donner davantage de moyens pour lutter plus efficacement contre la menace terroriste ».

Annie GENEVARD
Secrétaire générale des Républicains
Vice-présidente de l'Assemblée nationale

Abonnez-vous Les républicains magazine Toute l'actualité politique des républicains