Marine Brenier : « Que comptez-vous faire pour rendre l’agriculture bio réellement saine pour notre santé et notre planète ?  »

Publié le 11/06/2019

Marine Brenier, députée des Alpes-Maritimes, a profité de la séance de questions au gouvernement de ce mardi pour interpeller le ministre de l’Agriculture et de l’Alimentation au sujet de l'agriculture bio.

« Les consciences s’éveillent. » C'est ainsi que Marine Brenier a commencé son intervention. Soulignant que « pour 41% des électeurs, l’enjeu de l’environnement a été décisif lors des élections européennes », la députée des Alpes-Maritimes est surprise que le gouvernement « s’apprête à diminuer significativement les aides à la conversion et au maintien des agriculteurs biologiques ».

Marine Brenier a dénoncé un modèle erroné qui « favorise désormais les grandes enseignes au détriment des petits agriculteurs ». Un modèle qui, à ses yeux, « est aussi moins exigeant au niveau environnemental ».

Avant de conclure, Marine Brenier a souhaité rappeler la duplicité du gouvernement sur les sujets environnementaux : « on vous entend souvent dire que l’écologie n’est ni de droite ni de gauche mais elle ne semble pas en marche pour autant ». S'adressant directement au ministre de l'Agriculture et l'Alimentation, la députée des Alpes-Maritimes lui a demandé : « que comptez-vous faire pour rendre l’agriculture biologique réellement saine pour notre santé et note planète ? Allez-vous enfin tenir vos promesses envers les producteurs et les consommateurs ? »

Et de conclure : « comme nous ne sommes pas une opposition bête et méchante, voici quelques propositions : aider au développement des circuits courts, interdire les serres chauffées dans l’agriculture bio ou retravailler les labels européens. » 

Signez la pétition

Exigeons 5h d'activités d'intérêt général par semaine en contrepartie du RSA !

Il y a huit ans, Laurent Wauquiez fut l'un des premiers à dénoncer les dérives de l'assistanat et à proposer l'instauration de contreparties au versement du RSA. Huit ans plus tard, Edouard Philippe a évoqué cette idée. Idée immédiatement rejetée par son propre gouvernement...
Nous croyons à la politique sociale par le travail, pas à la politique sociale par l'assistanat ! L'un des grands maux de notre pays est d'enfermer dans l'assistanat de trop nombreux Français en ne valorisant pas assez la reprise d'un travail.
Nous demandons que soit modifiée la loi pour conditionner à au moins 5h d'activités d'intérêt général par semaine le versement du RSA.

Signez la pétition

Nos dernières actualités

Emmanuelle Anthoine : « Les agriculteurs sont les poumons de nos territoires mais ils étouffent »

Emmanuelle Anthoine : « Les agriculteurs sont les poumons de nos territoires mais ils étouffent »

Published on 18/06/2019

Emmanuelle Anthoine, députée de la Drôme, est intervenue lors de la séance de questions au

Jean-Yves Bony, inquiet pour la filière bovine de l'accord imminent avec les pays du Mercosur

Jean-Yves Bony, inquiet pour la filière bovine de l'accord imminent avec les pays du Mercosur

Published on 22/05/2019

Député du Cantal, Jean-Yves Bony est particulièrement inquiet, pour les éleveurs bovins fr

Pascale Gruny : « Le gouvernement ne doit pas céder sur la PAC »

Pascale Gruny : « Le gouvernement ne doit pas céder sur la PAC »

Published on 12/03/2019

Sénatrice de l'Aisne, Pascale Gruny a profité de la séance de questions au gouvernement po