10 mai 2016

Le Président de la République, faute de respecter celles et ceux qui l'ont élus mais se sentent aujourd'hui trahis par certains articles de loi travail, a choisi le passage en force pour imposer une version du texte qui au final ne satisfait plus personne. 

Au lieu d'accepter le débat et de laisser les députés arbitrer par leur vote, le Premier ministre a fait montre d'un autoritarisme parfaitement malvenu en cette période de doute voire de désarroi de nombre de Français. Les députés les Républicains avaient travaillé à enrichir cette loi pour qu'elle réponde effectivement et pas seulement dans les discours, à son titre : "instituer de nouvelles libertés et de de nouvelles protections aux entreprises et aux actifs". Puisque le Premier ministre engage sa responsabilité, le groupe Les Républicains défendra une motion de censure d'un gouvernement, totalement décrédibilisé, par l'absence de résultat sur le front du chômage et le refus de dialogue avec ceux qui osent ne pas penser comme eux.

 

 

Isabelle LE CALLENNEC

Vice-Présidente Les Républicains

Députée d’Ille-et-Vilaine

Abonnez-vous Les républicains magazine Toute l'actualité politique des républicains