13 mars 2017

Bernard ACCOYER, Secrétaire général des Républicains, estime que « seul le projet de François FILLON permettra le retour au plein-emploi » alors que le taux de chômage a atteint des niveaux records durant la présidence de François HOLLANDE. Le bilan de cinq années d’un gouvernement socialiste en échec total sur l’emploi, ce sont 6 millions de chômeurs et 9 millions de pauvres qui vivent en France en connaissant des difficultés pour boucler leurs fins de mois, dans la crainte du déclassement.

En voulant valoriser la liberté économique, relancer l’innovation et l’entrepreneuriat, François FILLON se donne les moyens de ramener la France vers des niveaux de croissance supérieurs à 2%. En parallèle, l’effort de 40 milliards d’euros de baisse de charges sociales et fiscales entraînera un véritable choc de compétitivité salutaire pour notre économie et le pouvoir d’achat des Français.  

De la même manière, l’allégement des normes et des contraintes contenu dans le projet de notre candidat est indispensable pour relancer un système économique au bord de l’asphyxie.  La simplification du droit du travail, la fin des 35 heures et la réforme du dialogue social constitueront également, à juste titre, le cœur de ces réformes.  

Ces mesures proposées par François FILLON sont les seules susceptibles de permettre de relancer l’économie, de créer de nouvelles richesses et de réduire durablement le chômage tout en consolidant notre système de  solidarité nationale.  

Les propositions d’Emmanuel MACRON ne seraient que la garantie d’une continuité du quinquennat de François Hollande par celui qui a été l’inspirateur de la politique économique du candidat socialiste en 2012, avant d’être en poste à l’Elysée à ses côtés et d’être ministre de l’Economie du gouvernement socialiste durant deux ans.

Quant aux projets de Marine LE PEN, le repli serait la garantie d’un grave recul de notre économie, et de l’effondrement du pouvoir d’achat des Français, avec la sortie de notre pays de l’Europe, le retour au franc et à un protectionnisme économique qui a fait la preuve de ses effets catastrophiques dans un passé pas si lointain.

 

Bernard ACCOYER
Secrétaire général des Républicains

Abonnez-vous Les républicains magazine Toute l'actualité politique des républicains