Laurent Wauquiez à France Bleu : « Devant la situation de blocage que vit notre pays, il faut rendre la parole aux Français »

Publié le 29/11/2018

Comme il l’a fait la semaine dernière dans le Gard et comme il le fait régulièrement depuis son élection, Laurent Wauquiez, le président des Républicains, sillonne les départements et les régions à la rencontre des Français, qu’ils soient entrepreneurs, agriculteurs, salariés, fonctionnaires, retraités et de tous ceux qui, élus ou bénévoles, font vivre notre famille politique.

Entre des échanges, mercredi, avec des policiers municipaux au centre intercommunal de supervision de l’agglomération de Compiègne et la visite, ce jeudi, du lycée agricole d’Airion, Laurent Wauquiez, lors de son déplacement ces mercredi et jeudi dans l’Oise, a croisé sur sa route de nombreux Gilets jaunes.

« Depuis quinze jours ils se heurtent à l’incompréhension totale, voire au mépris du président de la République », confie le président des Républicains, invité ce jeudi matin de France Bleu Picardie.

 « Ce mouvement est respectable. Ce ne sont pas des gens qui manifestent pour des privilèges, pour des régimes spéciaux. Ce sont en grande majorité des personnes qui travaillent et qui ont de plus en plus de mal à s’en sortir », relève Laurent Wauquiez relatant les échanges qu’il a eus ces dernières heures avec des Gilets jaunes.  

« Contrairement à ce que dit le président de la République, ce ne sont pas des pollueurs. S’ils avaient les moyens, ils achèteraient une voiture électrique. Or, leurs moyens ne leur permettent déjà pas d’acheter une voiture essence d’occasion. Cette France-là, c’est celle qui n’est pas écoutée par le président de la République. Il faut comprendre que les Français n'en peuvent plus de toutes ces taxes. Tout augmente, tout le temps », gronde Laurent Wauquiez listant de façon non-exhaustive taxes et hausses, que cela soit la CSG des retraités, la petite épargne, le livret A, l’assurance-vie, les mutuelles, le prix de l’énergie... sans oublier le gel des pensions de retraite, des allocations familiales, des pensions d’invalidité...

« Et lorsque les Gilets jaunes lui parlent de leurs difficultés à s’en sortir au quotidien, Emmanuel Macron, pour seule réponse, leur donne une leçon d’écologie sans rien de concret. C’est un président complètement coupé des réalités », déplore Laurent Wauquiez rappelant que jamais, lors de la campagne présidentielle d’Emmanuel Macron et de ses promesses électorales, il n’a été question d’augmenter, chaque année, les taxes sur l’essence et le diesel.

Cette overdose fiscale d’Emmanuel Macron, Laurent Wauquiez l’explique par l’incapacité que son Gouvernement a à réaliser des économies, à diminuer les dépenses publiques et la dette de la France. « Il remplit juste les caisses de l’Etat parce qu’il n’a fait aucune économie. Et il le fait sur le dos des Français du milieu, ceux qui appartiennent à la classe moyenne », dénonce Laurent Wauquiez, réclamant de l’Etat qu’il baisse son train de vie.

« Il faut économiser pour rendre de l’argent aux Français car aujourd’hui les impôts, c’est juste trop », juge Laurent Wauquiez qui applique à la région Auvergne-Rhône-Alpes qu’il préside ses recettes. « Chez moi, en deux ans, explique-t-il, j'ai baissé de 15% le train de vie de la région. J’ai diminué les indemnités des élus. J’ai fait des efforts pour que mon administration soit plus efficace. J’ai rassemblé des services. Je n’ai pas diminué le service rendu aux gens, ni les aides qu’on apportait. Je n’ai pas remis en cause le fonctionnement de nos cantines ou de nos trains. J’ai essayé de mieux gérer pour ne pas augmenter les impôts. On a baissé des taxes comme celle de la carte grise sur les véhicules propres. Le résultat est que nous avons fait l’inverse de ce qu’a fait Emmanuel Macron », observe Laurent Wauquiez qui demande, en raison de la situation de blocage que vit notre pays, de « rendre la parole aux Français ».

« Le président de la République a présenté et expliqué son plan sur la transition écologique avec des mesures sur la taxation du gasoil, de l’essence. Y êtes-vous favorable pourrait être la question de ce référendum », suggère Laurent Wauquiez.

Signez la pétition

Exigeons 5h d'activités d'intérêt général par semaine en contrepartie du RSA !

Il y a huit ans, Laurent Wauquiez fut l'un des premiers à dénoncer les dérives de l'assistanat et à proposer l'instauration de contreparties au versement du RSA. Huit ans plus tard, Edouard Philippe a évoqué cette idée. Idée immédiatement rejetée par son propre gouvernement...
Nous croyons à la politique sociale par le travail, pas à la politique sociale par l'assistanat ! L'un des grands maux de notre pays est d'enfermer dans l'assistanat de trop nombreux Français en ne valorisant pas assez la reprise d'un travail.
Nous demandons que soit modifiée la loi pour conditionner à au moins 5h d'activités d'intérêt général par semaine le versement du RSA.

Signez la pétition

Nos dernières actualités

« La France des territoires, notre boussole pour l'avenir »

« La France des territoires, notre boussole pour l'avenir »

Published on 15/04/2019

Avec ses collègues, le députe de l'Ain propose trois solutions pour répondre à « la peur du déclassement de la France

Gérard Larcher à Europe 1: « La relation avec les territoires doit être restaurée »

Gérard Larcher à Europe 1: « La relation avec les territoires doit être restaurée »

Published on 28/03/2019

Comme l'ensemble de la famille des Républicains, Gérard Larcher s'impatiente de la sortie

Frédérique Meunier demande au gouvernement d'élaborer un plan quinquennal des services publics

Frédérique Meunier demande au gouvernement d'élaborer un plan quinquennal des services publics

Published on 06/03/2019

Face aux fermetures de services publics, Frédérique Meunier, députée de Corrèze, demande à