13 juin 2018

« Il y a des déclarations de bon cœur et des déclaration de responsabilité comme celles que nous, les Républicains, portons. Tout le monde est malheureux dans le système actuel. Des gens meurent en Méditerranée et quand ils arrivent ici, en France, ils ne peuvent pas être accueillis dignement. C'est à cela qu'il faut mettre fin ».

Invitée politique de TV5 Monde, mercredi, Laurence Sailliet, porte-parole des Républicains, interrogée au travers du prisme de l'Aquarius, a expliqué combien face à la très forte pression migratoire, la France n'avait plus la capacité d'accueillir dignement.

« L'hypocrisie c'est d'imaginer que cette scène est isolée et qu'en acceptant ce bateau on va résoudre le problème. Or ce sont des scènes courantes », souligne Laurence Sailliet qui fustige le « silence d'Emmanuel Macron sur un sujet aussi essentiel qu'est l'immigration et qui démontre combien il manque de courage ».

« Emmanuel Macron avait l'occasion de changer les choses avec la loi Asile et Immigration. Il n'a rien fait. Il vit dans un monde à part où il ne se rend pas compte de toute l'angoisse des peuples européens et des Français par rapport à la pression migratoire. Les habitants d'Europe sont très inquiets et si nous n'entendons pas cette inquiétude c'est une faute politique », souligne la porte-parole des Républicains pour qui il est urgent de trouver un accord européen. « Aujourd'hui l'Europe a échoué dans la gestion migratoire. La France doit également définir sa politique migratoire, elle qui a accordé en 2017 262 000 titres de séjour, soit une augmentation de 40% par rapport au quinquennat Sarkozy. L'immigration n'a jamais été aussi élevée », note-t-elle, observant l'augmentation de 13% de l'Aide médicale d'État (AME) et la baisse de 7% de budget dédié à la lutte contre l'immigration illégale. « Ce sont autant de signaux qui démontrent qu'Emmanuel Macron a baissé les bras par rapport à l'immigration », fustige Laurence Sailliet qui présente quelques pistes d'action proposées par les Républicains. Comme celle de « négocier avec les pays concernés pour qu'ils bloquent les départs de bateaux de migrants. D'installer des hot-spots dans certains pays pour définir qui est admissible au droit d'asile. De mettre en place, en Libye, des garde-côtes pour empêcher les bateaux de partir », détaille Laurence Sailliet qui n'oublie pas de préciser qu'avec 3000 migrants décédés en 2017 et 600 depuis le début de l'année, « la Méditerranée est devenue un cimetière. Et on va continuer à dire qu'il faut accueillir les bateaux ?» interroge la porte-parole des Républicains.

Alors que l'actualité internationale a été marquée par la rencontre entre le président des États-Unis et celui de la Corée du Nord, Laurence Sailliet en a profité pour souligner l'échec de la diplomatie française et de l'action d'Emmanuel Macron à l'international. « La France pèse très peu sur la scène internationale. On l'a vu lors des accords de Paris sur le climat, de Vienne sur le nucléaire iranien où les États-Unis sont sortis. Sur l'ensemble de ces sujets nous déplorons le positionnement d'Emmanuel Macron qui s'affaiblit de plus en plus. Il n'a pas compris qu'avec Donald Trump ce n'est pas la politique de la câlinothérapie qui fonctionne. La preuve, il n'a rien obtenu. C'est un véritable échec ».

>> Revoir l'interview sur TV5Monde.com

Abonnez-vous Les républicains magazine Toute l'actualité politique des républicains