Laurence Sailliet : « Christophe Castaner ne peut plus rester en poste. Il doit partir ! »

Publié le 18/03/2019

Devant la faillite du gouvernement, confronté à un nouvel épisode de violences, de pillages et de saccages à l'occasion de l'acte 18 des gilets jaunes, Laurence Sailliet, porte-parole, a réclamé le départ du ministre de l'Intérieur.

« L'exécutif parle d'un dysfonctionnement. Ce n'est pas qu'un problème d'exécution mais une vraie défaillance de conception et de direction du maintien de l'ordre ». Particulièrement choquée des scènes de violences mais également de saccages et de pillages de plus de 80 magasins de l'avenue des Champs-Elysées, samedi, lors de l'acte 18 des gilets jaunes, Laurence Sailliet a réclamé de l'exécutif qu'il agisse « en toute urgence » devant cette « situation d'extrême gravité ».

Évoquant des scènes de « guérilla urbaine », d'un « nombre de manquements manifestes depuis plusieurs semaines dans sa première mission de maintien de l'ordre public », la porte-parole des Républicains a réclamé, avec gravité, le départ de celui qui devrait incarner cet ordre public, le ministre de l'Intérieur Christophe Castaner. 

Alors que le ministère de l'Intérieur reconnaissait, dès samedi, la présence de 1 500 individus ultra-violents, Laurent Sailliet s'étonne de la faiblesse du nombre d'interpellations (237). « Des individus avaient pourtant annoncé leur intention : semer le chaos. Des innocents ont failli perdre leur vie », rappelle la porte-parole pour qui « le ministre de l'Intérieur ne peut pas rester en poste. Il doit partir », en conclut Laurence Sailliet sidérée que sur les 8 500 interpellations effectuées par les forces de l'ordre depuis l'acte 1 des gilets jaunes, 350 seulement ont été suivies d'une mise sous écrou. « Cela veut dire que dans 95% des cas, des individus interpellés ont été remis en liberté », relève-t-elle.

Une situation qui est en total décalage avec la réalité et qui nécessite, à ses yeux, des « mesures puissantes » que les Républicains demandent et qu'elle énonce : interdiction des manifestions quand elles menacent l'ordre public et/ou qu'elles ne sont pas déclarées ; interdiction de manifestations aux individus les plus dangereux ; interpellation en amont des individus déjà identifiés. Et enfin, dissolution des groupuscules de Black blocs en conseil des ministres. 

« Nos forces de l'ordre ne doivent plus être les cibles de ces délinquants et les condamnations doivent être exemplaires », juge la porte-parole des Républicains qui réclame par ailleurs, comme le demandent les Républicains depuis de nombreux mois, « la mise en place des peines-plancher pour les individus auteurs de violences à l'encontre de dépositaires de l'ordre public ».

Signez la pétition

Exigeons 5h d'activités d'intérêt général par semaine en contrepartie du RSA !

Il y a huit ans, Laurent Wauquiez fut l'un des premiers à dénoncer les dérives de l'assistanat et à proposer l'instauration de contreparties au versement du RSA. Huit ans plus tard, Edouard Philippe a évoqué cette idée. Idée immédiatement rejetée par son propre gouvernement...
Nous croyons à la politique sociale par le travail, pas à la politique sociale par l'assistanat ! L'un des grands maux de notre pays est d'enfermer dans l'assistanat de trop nombreux Français en ne valorisant pas assez la reprise d'un travail.
Nous demandons que soit modifiée la loi pour conditionner à au moins 5h d'activités d'intérêt général par semaine le versement du RSA.

Signez la pétition

Nos dernières actualités

Éric Ciotti à BFMTV : « Il faut considérer la sécurité et la protection des Français comme une priorité nationale »

Éric Ciotti à BFMTV : « Il faut considérer la sécurité et la protection des Français comme une priorité nationale »

Published on 02/05/2019

Invité ce jeudi de BFMTV, Éric Ciotti a déploré les nombreux actes de violence qui ont éma

Constance Le Grip : « Face aux black blocs et ultra-jaunes, les Français attendent fermeté et efficacité »

Constance Le Grip : « Face aux black blocs et ultra-jaunes, les Français attendent fermeté et efficacité »

Published on 30/04/2019

Comme tous les députés des Républicains, Constance Le Grip, députée des Hauts-de-Seine, es

Éric Ciotti : « Le Conseil constitutionnel fait de la sécurité des Français une valeur secondaire »

Éric Ciotti : « Le Conseil constitutionnel fait de la sécurité des Français une valeur secondaire »

Published on 09/04/2019

Le Conseil constitutionnel, en censurant la disposition clé de la loi anticasseurs, préten