09 novembre 2018

Porte-parole des Républicains, Laurence Sailliet est intervenue à plusieurs reprises cette semaine sur les plateaux des chaînes d'information pour dénoncer la hausse actuelle et programmée de la fiscalité sur les carburants par le Gouvernement et réclamer de ce dernier qu'il y renonce.

« Vous n'avez pas encore mesuré la souffrance et l'indignation des Français ». Confrontée à des députés de La République en Marche, tant sur BFMTV que CNEWS, Laurence Sailliet leur a signifié combien ils ne voyaient pas la réalité du pays. « Cela fait un an et demi que vous êtes élus et cela fait un an et demi que vous nous expliquez que ce que vous faites est bien. Le résultat est qu'aujourd'hui les Français sont dans la rue, en mode malheureux. Ils ont moins de pouvoir d'achat que précédemment avec plus d'insécurité et plus d'immigration », note Laurence Sailliet.

Et de leur expliquer que « beaucoup de Français, pour boucler leur budget, ont des dépenses incompressibles comme l'alimentation, le loyer, l'éducation des enfants, que l'on ne peut pas diminuer. Et l'essence, cela en fait partie. Ce n'est pas un plaisir pour eux que de prendre leur voiture pour aller travailler, c'est une nécessité. Quand vous avez des enfants, pour les emmener à la crèche, en garderie, que vous êtes dans un territoire où il n'y a pas de transports en commun, comment faites-vous ? Ce n'est pas possible », souligne la porte-parole des Républicains, faisant comprendre que la taxation sur les carburants, au nom de la prétendue transition écologique, se transforme pour les personnes contraintes d'utiliser leur voiture en taxation pour aller travailler.

« L'effort que vous demandez aux Français est trop important et c'est une véritable souffrance pour eux. C'est pour cela qu'ils sont en colère. Entendez-les, changez de politique », a lancé à plusieurs reprises Laurence Sailliet demandant à ses interlocuteurs de la majorité et du Gouvernement de « revenir sur cette augmentation de taxes sur les carburants qui ne peut être supportée par les Français ».

Pour la porte-parole des Républicains, « cette hausse des taxes est hypocrite et injuste. Hypocrite parce qu'une très faible partie des recettes, moins de 20%, va à la transition écologique. Mais elle est également injuste parce que le Gouvernement nous dit que nous devons, soit prendre les transports en commun, soit changer de véhicule. Or, pour un foyer non imposable l'aide à la conversion se monte à 2000 euros pour un véhicule qui va coûter a minima 10 000 euros. Où va-t-on trouver l'argent qui manque ? Quant aux Français qui n'ont ni transports en commun, ni la possibilité de changer leur véhicule, aux personnes âgées ou à mobilité réduite qui vont, en ruralité, parcourir des kilomètres pour aller se faire soigner comment fait-on ?», interroge Laurence Sailliet pour qui « taxer la mobilité, tel que le fait le Gouvernement, c'est faire plonger l'économie ». Et cela dans un contexte de surfiscalisation où, dès 2017, le Gouvernement a ajouté 4,5 milliards de taxes supplémentaires, dénonce Laurence Sailliet qui demande, au nom des Républicains, l'arrêt de l'augmentation des taxes. « C'est la seule mesure qui va permettre d'atténuer la charge fiscale pour les Français. Nous demandons également, depuis 2011, à l'initiative de Laurent Wauquiez, l'instauration d'un ticket carburant sur le modèle du ticket restaurant », ajoute la porte-parole des Républicains.

Abonnez-vous Les républicains magazine Toute l'actualité politique des républicains