12 juillet 2017

« Combien de réacteurs nucléaires prévoyez-vous de  fermer d’ici la fin du quinquennat d’Emmanuel Macron, suivant quel calendrier, pour quel coût budgétaire ? Et surtout, parmi les 58 en activité, quels sites ciblez-vous ? ».

 

Député Les Républicains de la 5ème circonscription du Vaucluse, Julien Aubert était à l’offensive, ce mercredi, lors de la séance des questions au Gouvernement après avoir appris cette semaine que 17 réacteurs nucléaires seraient fermés d’ici 2022. Et surtout après avoir entendu le ministre de l’Economie, Bruno Le Maire, déclarer que « l’industrie, c’est l’avenir de notre nation ! » 

« C’est le flou artistique », constate Julien Aubert après les observations de la Cour des comptes évoquant la fermeture de 17 à 20 réacteurs si la  loi de transition énergétique est appliquée.« Vous annoncez la fermeture jusqu’à 17 réacteurs d’ici à 2025. Le Premier ministre dit l’inverse le lendemain. Quant à Emmanuel Macron il s’était s’engagé à augmenter de l’équivalent de 6 réacteurs »,  rappelle Julien Aubert qui s’interroge sur la "substitutionnalité" d’une telle fermeture. 

« A production équivalente, la fermeture de 17 réacteurs cela veut dire la construction de 17 000 éoliennes. C’est-à-dire de faire en 8 ans le double de ce qu’on a réussi à faire péniblement en deux décennies et simultanément couvrir la moitié des toits de France avec des panneaux photovoltaïques pour une superficie totale équivalente à celles du Val-de-Marne de Seine-Saint-Denis et des Hauts-de Seine réunis ! »

Le député du Vaucluse met également en avant des coûts budgétaires énormes liés à l’indemnisation ( 4 milliards d’euros) mais aussi au « financement du plus grand plan social jamais imaginé dans le secteur public.17 réacteurs fermés, cela fait 8300 personnes qui attendent de savoir à quelle sauce ils vont être mangés », lance-t-il en demandant si un tel plan « est faisable techniquement et financièrement ».

Abonnez-vous Les républicains magazine Toute l'actualité politique des républicains