Jean Leonetti : « Nous allons consulter les Français sur nos valeurs et sur les principes qui guideront notre action »

Publié le 03/07/2019

Jean Leonetti, président des Républicains par intérim, était l'invité de la matinale de CNEWS ce mercredi matin pour réagir à la distribution des « top jobs » de l'Union européenne mais aussi à la convention sur les valeurs et les principes que notre famille politique organise ce samedi 6 juillet. 

« On a frôlé le pire ! » C'est par ces mots que Jean Leonetti, président par intérim de notre famille politique et maire d'Antibes, a débuté son interview avec Jean-Pierre Elkabbach à propos du Sommet européen. « Emmanuel Macron avait proposé que ce soit un socialiste qui préside la Commission européenne alors que c'est la droite républicaine qui a gagné l'élection au niveau européen. Quel déni de démocratie ! » affirme-t-il. En effet, Jean Leonetti a rappelé qu'habituellement, le président de la Commission était le spitzenkandidat présenté par le groupe majoritaire au Parlement européen, c'est-à-dire, le groupe PPE.

Interrogé sur les nominations possibles d'Ursula von der Leyen à la tête de la Commission européenne et de Christine Lagarde à la tête de la Banque centrale européenne, Jean Leonetti s'est félicité « que des femmes accèdent à ces postes à très haute responsabilité » tout en rappelant que « ce qui compte, ce sont les compétences et pas le fait que ce soient des femmes ». En ce qui concerne l'actuelle ministre allemande de la Défense, Jean Leonetti considère qu'« Ursula von der Leyen est une femme de qualité qui connaît ses dossiers, c'est une bonne nouvelle pour l'Europe ». Quant à Christine Lagarde, c'est « la deuxième bonne nouvelle car c'est une femme exceptionnelle » estime-t-il.

Parce que Jean Leonetti en a « marre d'expliquer que nous ne sommes ni Mme Le Pen ni M. Macron », il a détaillé l'initiative qu'il a lancée en organisant ce samedi 6 juillet une convention sur les principes fondamentaux de notre famille politique. « L'idée qui est la nôtre, c'est de repenser notre logiciel de manière profonde. Je pense que nos idées sont majoritaires dans le pays mais que, malheureusement, nous n'avons pas su les faire passer. » Après une journée de travail qui réunira les élus et les cadres de notre mouvement puis des réunions dans les fédérations, Jean Leonetti a expliqué que « nous allons consulter, par support numérique, les Français sur 12 valeurs et principes ». Et parmi les valeurs qui caractérisent notre mouvement, notre président par intérim cite d'ores et déjà « la liberté, la responsabilité, l'autorité, le travail ou encore le mérite ».

Mais Jean Leonetti réfute que cette démarche soit assimilée au grand débat national organisé par Emmanuel Macron. « Non, ce n'est pas un grand débat parce que le grand débat a abouti sur 17 milliards de dépense et aucune réforme profonde. » L'occasion de fustiger ce choix de résoudre la crise à grand coup de cadeaux fiscaux, qui ne sont d'ailleurs pas financés : « le choc ne doit pas aboutir à un chèque mais à une réforme structurelle. »

Et en évoquant les réformes, Jean Leonetti considère que « travailler sur les retraites est une bonne chose mais frapper à nouveau les classes moyennes, ce n'est pas la solution ».

Interrogé enfin sur l'arrêt des soins de Vincent Lambert, notre président par intérim, cardiologue de profession, considère que cette affaire « est un drame absolu. On a une famille déchiré, une impasse médicale, un dossier médical que beaucoup de personnes ne connaissent pas ». Et de conclure : « aujourd'hui, tout le monde a perdu. Cette affaire aurait dû être traitée dans l'intimité et ne pas être médiatisée et politisée. »

Signez la pétition

Exigeons 5h d'activités d'intérêt général par semaine en contrepartie du RSA !

Il y a huit ans, Laurent Wauquiez fut l'un des premiers à dénoncer les dérives de l'assistanat et à proposer l'instauration de contreparties au versement du RSA. Huit ans plus tard, Edouard Philippe a évoqué cette idée. Idée immédiatement rejetée par son propre gouvernement...
Nous croyons à la politique sociale par le travail, pas à la politique sociale par l'assistanat ! L'un des grands maux de notre pays est d'enfermer dans l'assistanat de trop nombreux Français en ne valorisant pas assez la reprise d'un travail.
Nous demandons que soit modifiée la loi pour conditionner à au moins 5h d'activités d'intérêt général par semaine le versement du RSA.

Signez la pétition

Nos dernières actualités

Une nouvelle équipe dirigeante pour incarner l'alternance

Une nouvelle équipe dirigeante pour incarner l'alternance

Published on 23/10/2019

Ce mercredi matin, à l'issue du premier bureau politique de sa présidence, Christian Jacob

Proclamation des résultats de l'élection du président

Proclamation des résultats de l'élection du président

Published on 16/10/2019

La Haute Autorité du Mouvement « Les Républicains »,

Christian Jacob : « Nous avons des fondamentaux solides »

Christian Jacob : « Nous avons des fondamentaux solides »

Published on 14/10/2019

Ce lundi matin, au lendemain de son élection à la tête de notre famille politique, Christi