Jean Leonetti : « La droite a bien évidemment un avenir »

Publié le 04/06/2019

Ce mardi matin, Jean Leonetti, vice-président délégué des Républicains, président du Conseil national et maire d'Antibes, était l'invité des 4 Vérités sur France 2 pour réagir à la démission de Laurent Wauquiez mais aussi pour évoquer le futur de notre famille politique.

« Laurent Wauquiez a tiré les conséquences avec beaucoup de dignité et de responsabilité. Cet échec est collectif, je le rappelle. Aujourd'hui, certains se rendent compte que le problème n'était pas Laurent Wauquiez mais que ce problème était beaucoup plus profond. Et que peut-être que Laurent Wauquiez en était la solution. » Jean Leonetti, vice-président délégué de notre famille politique, qui va désormais assurer l'intérim de la présidence, a rappelé que la crise que connaissent aujourd'hui les Républicains n'était pas due à une personnalité mais à la nécessité de trouver une ligne politique « claire et rassembleuse ».

« Si on n'a pas compris après cette lourde défaite que l'ordre du jour n'était pas à la guerre des chefs mais à la guerre des idées et des projets, alors, on continuera notre déclin. » Une guerre des chefs que Jean Leonetti compte bien éviter pendant son intérim à la tête de notre famille politique : « mon rôle aujourd'hui dans l'intérim qui s'annonce, c'est de faire en sorte que les portes et les fenêtres soient ouvertes. La reconstruction doit pouvoir se faire avec tout le monde. Toutes les bonnes volontés, à condition que ce soient effectivement des bonnes volontés, sont les bienvenues. »

Mais pour le maire d'Antibes, si la reconstruction doit se faire avec tout le monde, ce n'est pas avec une direction collégiale que nous sortirons de la crise actuelle. « Avec une direction collégiale, on ne sait plus qui fait quoi. On l'a vu par le passé : ça apporte de la confusion et aucune clarté. »

Interrogé sur le rôle qui sera le sien dans la période qui s'ouvre désormais, Jean Leonetti répond qu'il ne croit « pas aux tables rases mais bien à la reconstruction ». Mais aussi qu'il a « l'intention d'assurer, comme les statuts le disent, une période d'intérim pendant laquelle j'aurai pour but de faire émerger un rassemblement sur les idées puis une élection qui amènera un nouveau président. » Une chronologique qu'il s'empresse de souligner à nouveau : « mettons d'abord sur la table les idées puis choisissons ensuite une nouvelle direction qui aura une mission, rassembler sans se renier. »

Concernant l'initiative lancée par le président du Sénat, Gérard Larcher, le vice-président délégué des Républicains trouve cette « démarche intelligente puisqu'elle part des territoires » et que « la proximité est essentielle pour construire un projet pour la France ».

Quant aux maires qui pourraient être tentés de quitter les Républicains pour assurer leur réélection sous une nouvelle étiquette, Jean Leonetti leur répond : « vous n'êtes pas à vendre ! », soulignant par la même occasion que « les appels du Rassemblement national et d'Emmanuel Macron sont indécents. Un maire est élu par la proximité et l'ancrage local, pas par une marque ».

Jean Leonetti a souhaité conclure son interview sur une note plus positive en rappelant que « la droite a bien évidemment un avenir. Les Républicains peuvent mourir si on ne pense qu'à des personnes et qu'on oublie les idées. Mais je garde une espérance pour notre parti. »

Signez la pétition

Exigeons 5h d'activités d'intérêt général par semaine en contrepartie du RSA !

Il y a huit ans, Laurent Wauquiez fut l'un des premiers à dénoncer les dérives de l'assistanat et à proposer l'instauration de contreparties au versement du RSA. Huit ans plus tard, Edouard Philippe a évoqué cette idée. Idée immédiatement rejetée par son propre gouvernement...
Nous croyons à la politique sociale par le travail, pas à la politique sociale par l'assistanat ! L'un des grands maux de notre pays est d'enfermer dans l'assistanat de trop nombreux Français en ne valorisant pas assez la reprise d'un travail.
Nous demandons que soit modifiée la loi pour conditionner à au moins 5h d'activités d'intérêt général par semaine le versement du RSA.

Signez la pétition

Nos dernières actualités

Une nouvelle équipe dirigeante pour incarner l'alternance

Une nouvelle équipe dirigeante pour incarner l'alternance

Published on 23/10/2019

Ce mercredi matin, à l'issue du premier bureau politique de sa présidence, Christian Jacob

Proclamation des résultats de l'élection du président

Proclamation des résultats de l'élection du président

Published on 16/10/2019

La Haute Autorité du Mouvement « Les Républicains »,

Christian Jacob : « Nous avons des fondamentaux solides »

Christian Jacob : « Nous avons des fondamentaux solides »

Published on 14/10/2019

Ce lundi matin, au lendemain de son élection à la tête de notre famille politique, Christi