Jean Leonetti : « Je le dis depuis le début, la PMA sans père aboutira aux mères porteuses »

Publié le 11/09/2019

Ce mercredi matin, Jean Leonetti, président par intérim de notre famille politique et maire d'Antibes, était l'invité de Jean-Pierre Elkabbach sur CNEWS pour évoquer plusieurs sujets d'actualité tels que la crise des urgences, l'ouverture de la PMA aux couples de femmes, l'homophobie dans le football ou la sortie du nouveau livre de Tariq Ramadan.

Réagissant aux déclarations de Noël Le Graët, président de la Fédération française de football (FFF), Jean Leonetti considère « inacceptable de dire qu'on arrête un match quand il y a des propos racistes mais pas quand il y a des propos homophobes. C'est la même violence, c'est la même haine. » L'occasion de plaider pour une « attitude très rigoureuse face à cette haine qui monte », notamment dans « l'enceinte du football », où il est « inacceptable » qu'il y ait de la violence verbale et physique. Toujours interrogé sur un sujet footballistique, le maire d'Antibes estime que « l'idée d'un match France-Algérie est très bonne mais est-ce qu'on arrêterait le match si notre hymne national était sifflé ? » Rien n'est moins sûr. C'est pourquoi, Jean Leonetti a tenu à plaider à nouveau pour davantage de « rigueur dans notre République ».

Cardiologue de profession, Jean Leonetti a également réagi à la crise que vivent actuellement les urgences. A ses yeux, « le problème des urgences n'est pas uniquement un problème d'argent, c'est un problème d'organisation. » L'occasion de demander la refonte du système de santé. « Avec madame Touraine, on a instauré un clivage entre la médecine de ville et la médecine publique. Il faut les réconcilier et les faire travailler ensemble. » Interrogé sur la grève des urgentistes, notre président par intérim a dit « comprendre la situation, d'autant plus que la grève aux urgences consiste à mettre un brassard et à continuer à soigner les patients. Le personnel hospitalier est dans une impasse et est épuisé. » Et de conclure à ce sujet que les personnels soignants, légitimement, « se battent pour bien faire leur travail. »

Questionné sur les nouveaux Commissaires européens, Jean Leonetti a tenu à souligner que « la présidente de la Commission européenne est de grande qualité. Elle a une vision positive et parle enfin de deux sujets qui nous préoccupent : le contrôle de l'immigration et la barrière écologique aux frontières de l'Europe. » Quant à la nomination de Sylvie Goulard, visée par une enquête, notre président par intérim considère « très curieux qu'on ne puisse pas être ministre français mais Commissaire européen quand il y a des suspicions sur des emplois fictifs, surtout au Parlement européen ». Il a d'ailleurs rappelé, le lendemain de son voyage à Bruxelles, qu'« il y a un malaise des acteurs européens sur cette nomination ».

Alors que le gouvernement compte reconnaître la filiation des enfants nés d'une GPA à l'étranger, Jean Leonetti dénonce une hypocrisie : « en fait, on condamne les mères porteuses mais on valide la conséquence des mères porteuses. » L'occasion de rappeler l'effet domino que ces sujets bioéthiques provoquent. « Je le dis depuis le début, la PMA sans père aboutira aux mères porteuses. Le Premier ministre, quand il n'était pas encore Premier ministre, a dit qu'il était contre la PMA parce qu'elle entrainerait à la GPA. Maintenant, on nous explique qu'on fait la PMA mais qu'on ne fera pas la GPA. On nous a aussi expliqué qu'avec la PMA, il n'y avait aucun problème de filiation. Or, on met maintenant deux mères dans l'état-civil. » Interrogé enfin sur le remboursement de la PMA, Jean Leonetti a expliqué que « si la Sécurité sociale s'occupe de tous les désirs, on va vers un problème financier infini ».

Alors que le nouveau livre de Tariq Ramadan sort ce mercredi en librairie, notre président par intérim a qualifié Tariq Ramadan de « manipulateur », estimant qu'« il a prétendu défendre un islam intégré mais il défend un islam intégriste. Il est également homophobe et misogyne. Il n'est pas dans les valeurs de la République ».

Interrogé enfin sur le futur de notre famille politique, Jean Leonetti a rappelé que « la prochaine bataille politique est celle des municipales » et de conclure avec optimisme que « nous sommes implantés partout en France et avons des maires qui défendent des bons bilans. »

Signez la pétition

Exigeons 5h d'activités d'intérêt général par semaine en contrepartie du RSA !

Il y a huit ans, Laurent Wauquiez fut l'un des premiers à dénoncer les dérives de l'assistanat et à proposer l'instauration de contreparties au versement du RSA. Huit ans plus tard, Edouard Philippe a évoqué cette idée. Idée immédiatement rejetée par son propre gouvernement...
Nous croyons à la politique sociale par le travail, pas à la politique sociale par l'assistanat ! L'un des grands maux de notre pays est d'enfermer dans l'assistanat de trop nombreux Français en ne valorisant pas assez la reprise d'un travail.
Nous demandons que soit modifiée la loi pour conditionner à au moins 5h d'activités d'intérêt général par semaine le versement du RSA.

Signez la pétition

Nos dernières actualités

Jean Leonetti : « PMA sans père, je regrette que le gouvernement considère qu'il n'y a pas de problème éthique »

Jean Leonetti : « PMA sans père, je regrette que le gouvernement considère qu'il n'y a pas de problème éthique »

Published on 25/07/2019

Président par intérim de notre famille politique, Jean Leonetti était ce mercredi soir l'i