Il est urgent de renforcer notre arsenal juridique contre le terrorisme

Publié le 13/12/2018

« Combien d'attentats commis par des fichés S devrons-nous encore subir avant d'adapter notre droit à la lutte contre le terrorisme ? Qu'attendons-nous pour enfin livrer bataille pour éradiquer l'intégrisme qui nous a déclaré la guerre ? » - Laurent Wauquiez


Combien de morts faudra-t-il pour ouvrir les yeux ?

❗️ Emmanuel Macron ne prend pas la mesure de la menace terroriste : depuis son élection, la barbarie islamiste nous a frappés à cinq reprises à Levallois-Perret, Marseille, Carcassonne/Trèbes, Paris et Strasbourg.

❗️ Depuis 2012, la barbarie islamiste a déjà fait plus de 250 victimes en France. Sur les 33 terroristes qui ont frappé notre pays, les deux tiers étaient fichés pour radicalisation (21) et un tiers d’entre eux de nationalité étrangère (11). 90% étaient connus des services de police pour des faits de délinquance.

❗️ Selon le ministère de l'Intérieur, au 28 septembre 2018, 20 459 signalements étaient intégrés dans le fichier de traitement des signalements pour la prévention de la radicalisation à caractère terroriste (FSPRT), dont 3 391 de nationalité étrangère.

❗️ Depuis la sortie de l’état d’urgence, il y a eu seulement 70 assignations à résidence dont 36 encore en vigueur (au 19 octobre 2018) contre 750 sous l’état d’urgence. Il y a eu 5 fermetures de mosquées salafistes dont seulement 2 encore en vigueur (au 19 octobre 2018) alors qu’il en existe au moins une centaine. Enfin, le nombre d’expulsions d’étrangers radicalisés est dérisoire : seulement 20 l’année dernière alors que 3 391 étrangers sont fichés pour radicalisation à caractère terroriste (FSPRT).

Visuels_terrorisme3.jpg


Adaptons notre droit à la lutte antiterroriste, pas l’inverse

Avec les Républicains, nous avons formulé des propositions fortes pour renforcer la lutte contre le terrorisme :

✅ 1. Permettre la rétention administrative des individus fichés les plus dangereux et expulser systématiquement ceux qui ne sont pas Français.

✅ 2. Etendre la rétention de sûreté aux crimes et délits terroristes.

✅ 3. Interdire aux personnes fichées pour radicalisation l’accès aux emplois jugés sensibles (écoles, SNCF, aéroports, sites SEVESO…).

✅ 4. Expulser les étrangers qui incitent à la haine de la France.

✅ 5. Fermer systématiquement les mosquées salafistes et interdire les financements étrangers.

✅ 6. Interdire le retour de ceux qui sont partis faire le djihad.

✅ 7. Créer une unité de la Garde nationale, constituée d’anciens membres des forces de l’ordre et d’anciens militaires qui pourront porter leur arme en permanence.

✅ 8. Mettre à l’isolement total les détenus radicalisés ou en cours de radicalisation et leur interdire totalement tout accès à un téléphone ou à Internet.

Visuels_terrorisme6.jpg

Signez la pétition

Exigeons 5h d'activités d'intérêt général par semaine en contrepartie du RSA !

Il y a huit ans, Laurent Wauquiez fut l'un des premiers à dénoncer les dérives de l'assistanat et à proposer l'instauration de contreparties au versement du RSA. Huit ans plus tard, Edouard Philippe a évoqué cette idée. Idée immédiatement rejetée par son propre gouvernement...
Nous croyons à la politique sociale par le travail, pas à la politique sociale par l'assistanat ! L'un des grands maux de notre pays est d'enfermer dans l'assistanat de trop nombreux Français en ne valorisant pas assez la reprise d'un travail.
Nous demandons que soit modifiée la loi pour conditionner à au moins 5h d'activités d'intérêt général par semaine le versement du RSA.

Signez la pétition

Nos dernières actualités

Philippe Dominati : « Le gouvernement reste sourd à l'exaspération des Français »

Philippe Dominati : « Le gouvernement reste sourd à l'exaspération des Français »

Published on 21/03/2019

Sénateur de Paris, Philippe Dominati constate que quatre mois après les évènements de l'Arc de triomphe, les violence

Christine Bonfanti-Dossat : « Les Français ne veulent plus de débats, de discours, de formules médiatiques mais des actes »

Christine Bonfanti-Dossat : « Les Français ne veulent plus de débats, de discours, de formules médiatiques mais des actes »

Published on 21/03/2019

Après les saccages et pillages sur les Champs-Elysées samedi dernier, la sénatrice du Lot-et-Garonne réclame du gouve

Éric Ciotti : « La politique injuste et inefficace du gouvernement a plongé le pays dans le chaos »

Éric Ciotti : « La politique injuste et inefficace du gouvernement a plongé le pays dans le chaos »

Published on 20/03/2019

Pour le député des Alpes-Maritimes, le gouvernement est incapable de restaurer l'ordre rép