27 novembre 2015

La courbe du chômage, pour le mois d'octobre 2015, a repris sa triste envolée. En effet, ce mois-ci le nombre de demandeurs d'emploi a augmenté de 42 000 (+1,2%) en catégorie A pour atteindre un total de 5 740 600 demandeurs d'emploi en catégorie A, B, C pour la France entière. Soit une hausse de 5,3 % sur un an à laquelle il faut ajouter les radiations administratives (42 800 en octobre).

Après les semaines dernières et la terrible tragédie qui a frappé notre pays, la vie doit reprendre son cours. L'analyse mois après mois des chiffres du chômage en fait partie, tout simplement parce qu'elle touche la vie de millions de nos concitoyens qui subissent ce fléau.

Le Gouvernement se félicite d'une augmentation de 8 900 demandeurs d'emploi par mois en moyenne depuis 2015. C'est inadmissible. Ce mois encore, le chômage de catégorie A (sans aucune activité) a augmenté de 42 000. Un record, et Madame la Ministre nous explique que la reprise est là. La réjouissance du Gouvernement affichée le mois dernier semble bien futile.

Le Gouvernement n'annonce malheureusement rien sur le plan de l'emploi. La future loi El Khomri ne sera pas la réforme attendue par les entreprises, car elle ne se s'intéresse pas aux vrais sujets que sont le contrat de travail, la rémunération ou encore le temps de travail, à la différence du projet que les Républicains ont présenté au mois d'octobre. Pire, la réforme nécessaire et attendue du code du travail sera pour après les élections présidentielles. Toujours des annonces mais rien de concret. L'économie mondiale et le contexte international (prix du pétrole, taux d'intérêt, baisse de l'euro) sont porteurs pour toute l'Europe sauf pour la France.

Les Républicains appellent une nouvelle fois le Gouvernement à réagir fort et vite sur le terrain du chômage et de l'emploi. Ces millions de Français qui souffrent de cette situation ne doivent pas être oubliés, et ce n'est pas en accélérant les radiations que nous trouverons une solution pour ces millions de personnes dont l'espoir de retrouver un emploi est contrarié par la politique du Gouvernement. Les candidats Les Républicains portent dans chaque région une ambition alternative à cette politique socialiste marquée par l'échec.

Gérard CHERPION
Député des Vosges
Secrétaire national au travail et à l'emploi des Républicains

Abonnez-vous Les républicains magazine Toute l'actualité politique des républicains