Gilles Platret : « Le Gouvernement multiplie les contraintes sur les collectivités locales et il est en train de revenir sur plusieurs décennies de décentralisation »

Publié le 19/11/2018

Alors que se déroule cette semaine le salon des maires dont le point d’orgue sera, jeudi, la tenue du Congrès des maires, Gilles Platret, porte-parole et maire les Républicains de Chalon-sur-Saône exprime le « sentiment » ressenti par ses homologues, celui d’un « mépris assumé » d’Emmanuel Macron « qui a renié une promesse faite l’an passé, celui de se rendre chaque année au congrès des maires pour rendre compte ».

Emmanuel Macron « a reculé parce qu’il craint la réaction des maires », déplore Gilles Platret. « Lorsqu’un président de la République a peur d’une écharpe tricolore, c’est qu’il y a quelque chose de vicié dans la République française. C’est un signe de dédain auprès d’élus locaux qui ont déjà le sentiment, qu’il s’agisse de maires, d’exécutifs locaux, de présidents départementaux et régionaux, d’être traités par le mépris par un exécutif qui multiplie les contraintes et qui est en train de revenir sur plusieurs décennies de décentralisation », dénonce le maire les Républicains de Chalon-sur-Saône.

Pour lui, cette absence du président de la République, malgré une promesse formulée l’an passé devant l’assemblée générale des 36 000 maires de France, « est un coup dur, un mensonge».

Assurant « l’attachement des Républicains à la décentralisation, au respect des libertés locales et à l’opportunité qu’auront les collectivités de continuer à assumer, au profit de nos concitoyens, les services qu’elle rendent », Gilles Platret plaide pour un dialogue avec l’Etat. « Mais il ne peut se faire sur le principe du reniement des promesses formulées par le président de la République », glisse-t-il.

Signez la pétition

Exigeons 5h d'activités d'intérêt général par semaine en contrepartie du RSA !

Il y a huit ans, Laurent Wauquiez fut l'un des premiers à dénoncer les dérives de l'assistanat et à proposer l'instauration de contreparties au versement du RSA. Huit ans plus tard, Edouard Philippe a évoqué cette idée. Idée immédiatement rejetée par son propre gouvernement...
Nous croyons à la politique sociale par le travail, pas à la politique sociale par l'assistanat ! L'un des grands maux de notre pays est d'enfermer dans l'assistanat de trop nombreux Français en ne valorisant pas assez la reprise d'un travail.
Nous demandons que soit modifiée la loi pour conditionner à au moins 5h d'activités d'intérêt général par semaine le versement du RSA.

Signez la pétition

Nos dernières actualités

Frédérique Meunier demande au gouvernement d'élaborer un plan quinquennal des services publics

Frédérique Meunier demande au gouvernement d'élaborer un plan quinquennal des services publics

Published on 06/03/2019

Face aux fermetures de services publics, Frédérique Meunier, députée de Corrèze, demande à

Éric Ciotti à BFMTV : « Emmanuel Macron doit changer d'attitude et de politique »

Éric Ciotti à BFMTV : « Emmanuel Macron doit changer d'attitude et de politique »

Published on 24/01/2019

Invité de BFMTV ce jeudi matin, Éric Ciotti trouve légitime que Laurent Wauquiez, le leade