Geoffroy Didier à Sud Radio : « Le rapatriement de 130 djihadistes, c'est une folie ! »

Publié le 30/01/2019

Invité ce mercredi matin de Sud Radio, Geoffroy Didier a fustigé la décision du Gouvernement de rapatrier 130 djihadistes, autant de menaces potentielles pour la sécurité de notre pays. Au lendemain de la décision de la CNI d'investir François-Xavier Bellamy, Agnès Evren et Aranud Danjean comme têtes de liste des Républicains aux élections européennes, il y voit « trois bonnes nouvelles ».

L'annonce d'un trio composé par François-Xavier Bellamy, Agnès Evren et Arnaud Danjean pour conduire la liste des Républicains aux élections européennes de mai prochain, « ce sont trois bonnes nouvelles » pour Geoffroy Didier, Secrétaire général délégué.

Cela, il l'a confié ce mercredi alors qu'il était l'invité du Petit déjeuner politique de Sud Radio, voyant en ce trio « une assise large au sein des Républicains ». « François-Xavier Bellamy n'était pas adhérent des Républicains et a décidé de nous rejoindre. Agnès Evren a gagné une fédération des Républicains et a donc une légitimité militante. Arnaud Danjean, député européen, reconnu sur les questions de défense et de lutte contre le terrorisme, a pu envisager à un moment nous quitter pour rejoindre Emmanuel Macron mais il a compris que sur le plan français comme en matière de politique européenne Emmanuel Macron était une impasse », observe Geoffroy Didier voyant en ce trio « la preuve que notre famille politique suscite l'intérêt, l'adhésion et permet de renouveler en conciliant avec l'expérience ».

Le Secrétaire général délégué des Républicains, chargé du porte-parolat, se félicite de la nomination du philosophe et adjoint-au-maire de Versailles, François-Xavier Bellamy, « un intellectuel qui donne du sens aux choses et de la hauteur au débat ». « Au regard de certaines contre-vérités, d'approximations que l'on voit très souvent dans le débat public, il est bien d'avoir un jeune qui s'engage pour des valeurs et qui fera vivre le projet des Républicains avec une représentation très forte des diversités de la droite », s'enthousiasme le député européen.

L'occasion de rappeler le combat des Républicains dans le scrutin européen. « Nous voulons rendre l'Europe aux Français. Nous voulons une Europe qui se protège davantage, qui protège ses frontières et qui refuse qu'elle se dilue dans la mondialisation à un moment où le peuple français a envie de maîtriser à nouveau son destin », précise Geoffroy Didier voulant porter également le combat contre « les fossoyeurs de l'Europe qui viennent chercher leur paie à Bruxelles comme le Rassemblement national ». Mais aussi contre « ceux qui se liquéfient dans une Europe sans frontières, totalement informe et qui veulent une souveraineté européenne, c'est-à-dire la fin de la souveraineté française ».

Alors que Christophe Castaner, le ministre de l'Intérieur, a annoncé mardi le rapatriement de 130 djihadistes en France, Geoffroy Didier y voit une « folie ». « C'est une folie que d'imaginer, alors que la menace terroriste est intacte en France, que l'on puisse faire revenir des djihadistes qui deviendraient des bombes humaines et une menace incroyable », réagit Geoffroy Didier y voyant même une « double folie ». Parce qu'en plus de ces 130 djihadistes, « des centaines de personnes qui ont été condamnées pour apologie du terrorisme et qui sont en prison, seront libérées dans les prochains mois. Cette double folie, le gouvernement doit y mettre un terme », juge le vice-président de la région Île-de-France qui réclame une détention de sûreté pour les personnes détenues « afin qu'on les mette hors d'état de nuire ».

Pour Geoffroy Didier, les 130 djihadistes « doivent rester là où ils sont et ne revenir en aucun cas dans notre pays. Ils sont des djihadistes avant d'être Français car à partir du moment où l'on décide de menacer la France, de ne plus se sentir Français en retournant ses armes contre sa propre patrie, je ne les considère plus comme Français », juge Geoffroy Didier qui insiste auprès du gouvernement pour qu'il ne fasse pas revenir « dans notre propre pays des djihadistes qui sont des menaces potentielles ».

Signez la pétition

Exigeons 5h d'activités d'intérêt général par semaine en contrepartie du RSA !

Il y a huit ans, Laurent Wauquiez fut l'un des premiers à dénoncer les dérives de l'assistanat et à proposer l'instauration de contreparties au versement du RSA. Huit ans plus tard, Edouard Philippe a évoqué cette idée. Idée immédiatement rejetée par son propre gouvernement...
Nous croyons à la politique sociale par le travail, pas à la politique sociale par l'assistanat ! L'un des grands maux de notre pays est d'enfermer dans l'assistanat de trop nombreux Français en ne valorisant pas assez la reprise d'un travail.
Nous demandons que soit modifiée la loi pour conditionner à au moins 5h d'activités d'intérêt général par semaine le versement du RSA.

Signez la pétition

Nos dernières actualités

Éric Ciotti à BFMTV : « Il faut considérer la sécurité et la protection des Français comme une priorité nationale »

Éric Ciotti à BFMTV : « Il faut considérer la sécurité et la protection des Français comme une priorité nationale »

Published on 02/05/2019

Invité ce jeudi de BFMTV, Éric Ciotti a déploré les nombreux actes de violence qui ont éma

Constance Le Grip : « Face aux black blocs et ultra-jaunes, les Français attendent fermeté et efficacité »

Constance Le Grip : « Face aux black blocs et ultra-jaunes, les Français attendent fermeté et efficacité »

Published on 30/04/2019

Comme tous les députés des Républicains, Constance Le Grip, députée des Hauts-de-Seine, es

Éric Ciotti : « Le Conseil constitutionnel fait de la sécurité des Français une valeur secondaire »

Éric Ciotti : « Le Conseil constitutionnel fait de la sécurité des Français une valeur secondaire »

Published on 09/04/2019

Le Conseil constitutionnel, en censurant la disposition clé de la loi anticasseurs, préten