Geoffroy Didier : « Edouard Philippe élude tous les sujets européens essentiels »

Publié le 23/05/2019

Que cela soit sur l'élargissement de l'Union européenne, la protection des frontières, la lutte contre l'islamisme, Geoffroy Didier observe que le Premier ministre évite tous les sujets essentiels. Et il s'inquiète qu'Édouard Philippe veuille garder le cap de sa politique gouvernementale qui, depuis deux ans, fracture la société française.

L'exécutif poursuit sa pression et son irruption dans la campagne des européennes. Ce jeudi, Édouard Philippe est intervenu dans les médias pour soutenir la liste d'En Marche. Mais à 3 jours d'un scrutin « décisif » pour l'avenir de la France et de l'Europe, Geoffroy Didier, député européen et directeur de la campagne européenne des Républicains, n'est « pas certain qu'avec cette interview très politicienne, les Français soient plus rassurés qu'avant ».

Invité à réagir, ce jeudi, sur CNEWS, le Secrétaire général délégué à la Communication remarque que les sujets essentiels, les défis que l'Europe aura à relever dans ces prochaines années « ont été éludés et même consciencieusement évités ».

« Oui ou non Edouard Philippe est-il pour l'élargissement de l'Union européenne ? Oui ou non est-il déterminé à mieux protéger les frontières extérieures de l'Union européenne ? Oui ou non est-il déterminé à lutter contre la baisse programmée de la politique agricole commune ? Oui ou non est-il déterminé à lutter contre l'islamisme qui est en train de grignoter la société français et par laquelle l'Union européenne doit agir ? Nous ne le saurons pas », déplore le Vice-président du conseil régional d'Île-de-France.

« Sur tous ces défis essentiels, ces préoccupations quotidiennes des Français, zéro réponse et zéro proposition à 3 jours d'un scrutin important », poursuit Geoffroy Didier particulièrement préoccupé par la volonté du Premier ministre de « garder le cap ».

« Mais garder le cap de quoi ? », réagit le Secrétaire général délégué des Républicains. « De l'augmentation des impôts après qu'Emmanuel Macron a promis pendant sa campagne présidentielle de baisser de 10 milliards les impôts sur les ménages et les entreprises alors qu'il les a en fait augmentés de 5 milliards depuis son élection ? De garder le cap sur l'immigration pour laquelle nous enregistrons le record du nombre d'autorisations de séjour en France, soit 250 000 entrées sur le territoire, l'équivalent de la ville de Bordeaux », interroge le directeur de campagne des Républicains pour qui un tel cap ne peut pas convenir.

Comme Geoffroy Didier ne peut pas convenir, non plus, que le gouvernement, laisse les retraités « comme il l'a fait, en les abandonnant et en ponctionnant leur pouvoir d'achat », ne lutte pas contre les dérives de la mondialisation, ne lutte pas contre l'islamisme et fait montre d'une très grande faiblesse face au communautarisme.

Bref, aux yeux du député européen, ce sont là tous les ingrédients d'une politique gouvernementale qui « va dans le mur » et qui « n'est pas résolue à répondre aux grands défis que l'Union européenne aura à relever dans les prochaines années ».

Signez la pétition

Exigeons 5h d'activités d'intérêt général par semaine en contrepartie du RSA !

Il y a huit ans, Laurent Wauquiez fut l'un des premiers à dénoncer les dérives de l'assistanat et à proposer l'instauration de contreparties au versement du RSA. Huit ans plus tard, Edouard Philippe a évoqué cette idée. Idée immédiatement rejetée par son propre gouvernement...
Nous croyons à la politique sociale par le travail, pas à la politique sociale par l'assistanat ! L'un des grands maux de notre pays est d'enfermer dans l'assistanat de trop nombreux Français en ne valorisant pas assez la reprise d'un travail.
Nous demandons que soit modifiée la loi pour conditionner à au moins 5h d'activités d'intérêt général par semaine le versement du RSA.

Signez la pétition

Nos dernières actualités

Elections européennes : déclaration de Laurent Wauquiez

Elections européennes : déclaration de Laurent Wauquiez

Published on 26/05/2019

Seul le prononcé fait foi

François-Xavier Bellamy à RTL : « Emmanuel Macron pousse les électeurs vers Marine Le Pen »

François-Xavier Bellamy à RTL : « Emmanuel Macron pousse les électeurs vers Marine Le Pen »

Published on 24/05/2019

Invité de RTL ce vendredi, la tête de liste des Républicains aux élections européennes ale

Laurent Wauquiez à CNEWS : « La seule liste qui peut amener un autre choix, c'est celle de François-Xavier Bellamy »

Laurent Wauquiez à CNEWS : « La seule liste qui peut amener un autre choix, c'est celle de François-Xavier Bellamy »

Published on 24/05/2019

Invité jeudi soir de CNEWS, Laurent Wauquiez a invité les Français à participer au scrutin