08 janvier 2018

Au cours de son voyage en Chine, Emmanuel Macron s'est rendu dans la ville de Xi'an, connue pour avoir été le point de départ de la Route de la Soie.

Pour rappel, c'est le Parti Communiste chinois qui a relancé le projet “Une Ceinture, Une Route” (OBOR) pour replacer la Chine au coeur des échanges internationaux. Cette nouvelle route permet d'ores et déjà d'acheminer en 14 jours des produits Made in China. Ce n'est plus un projet, c'est un fait !

Cette route de la soie est un symbole, qui sera surement loué par le Président Macron. Mais le président de la République devra également faire preuve de fermeté.

Car le projet OBOR vise surtout à construire des infrastructures en échange d'accès aux richesses des états partenaires de la Chine (matières premières, concessions), avec à la clé, un endettement mal maîtrisé pour les pays traversés, une mauvaise qualité des infrastructures ou une pression politique sur les régimes en place.

Ce projet est aussi et surtout l'occasion pour la Chine de continuer à exporter sa surproduction dans de nombreux domaines (dont l'acier) et ses travailleurs que le pays abandonne parfois sur place comme en Afrique.

Il ne faut pas être naïf. Le voyage du Président Macron est un test pour la crédibilité de notre pays et de l'Europe face à une stratégie déjà bien définie par la Chine.

J'en appelle au Président de la République pour ne plus obtenir comme toujours des paroles rassurantes venant des autorités chinoises, mais des actes concrets visant à obtenir une véritable réciprocité dans nos échanges commerciaux !

Franck Proust
Député européen
Président de la délégation française du Groupe PPE

Abonnez-vous Les républicains magazine Toute l'actualité politique des républicains