23 octobre 2018

La violence a désormais droit de cité dans certaines de nos écoles comme vient de le démontrer la récente vidéo dans un lycée de Créteil. Annie Genevard appelle le Gouvernement, par la voix du Ministre de l'Education, à apporter des réponses crédibles aux professeurs.

Il est indispensable que les élèves, pendant une période qui les forgera pour le reste de leur vie, puissent apprendre dans un environnement apaisé et sécurisé.

Le mouvement né sur les réseaux sociaux dudit hashtag #PasdeVague démontre également qu'il devient urgent d'entendre les enseignants et de regarder les problèmes en face. Le profond mal-être exprimé ne peut pas rester sans réponse. Nous parlons de l'avenir de nos enfants, et donc celui du pays, nous attendons des actes forts, efficaces et rapides !

Afin de répondre à la situation d'urgence, Laurent Wauquiez et les Républicains ont d'ores et déjà formulé plusieurs propositions :

- Le rétablissement de l'autorité de l'Etat par l'accompagnement des professeurs lorqu'ils sont confrontés à de tels actes.

- L'abaissement de la majorité pénale à 16 ans.

- Le rétablissement de la loi Ciotti (supprimée par François Hollande) pour permettre de supprimer les allocations familiales aux parents d'élèves perturbateurs qui troublent le fonctionnement des établissements scolaires.

- L'installation de vidéo protection et de portiques de sécurité à l'entrée des établissements.

La députée souhaite que les professeurs soient très rapidement soutenus par des mesures concrètes car travailler avec la peur au ventre n'est ni une possibilité, ni supposé être une partie du quotidien de nos enseignants.

Annie Genevard
Secrétaire générale des Républicains
Vice-présidente de l'Assemblée nationale

Abonnez-vous Les républicains magazine Toute l'actualité politique des républicains