Face à la gravité de la violence à l'école, Annie Genevard appelle le Gouvernement à instaurer un plan d'urgence

Publié le 23/10/2018

La violence a désormais droit de cité dans certaines de nos écoles comme vient de le démontrer la récente vidéo dans un lycée de Créteil. Annie Genevard appelle le Gouvernement, par la voix du Ministre de l'Education, à apporter des réponses crédibles aux professeurs.

Il est indispensable que les élèves, pendant une période qui les forgera pour le reste de leur vie, puissent apprendre dans un environnement apaisé et sécurisé.

Le mouvement né sur les réseaux sociaux dudit hashtag #PasdeVague démontre également qu'il devient urgent d'entendre les enseignants et de regarder les problèmes en face. Le profond mal-être exprimé ne peut pas rester sans réponse. Nous parlons de l'avenir de nos enfants, et donc celui du pays, nous attendons des actes forts, efficaces et rapides !

Afin de répondre à la situation d'urgence, Laurent Wauquiez et les Républicains ont d'ores et déjà formulé plusieurs propositions :

- Le rétablissement de l'autorité de l'Etat par l'accompagnement des professeurs lorqu'ils sont confrontés à de tels actes.

- L'abaissement de la majorité pénale à 16 ans.

- Le rétablissement de la loi Ciotti (supprimée par François Hollande) pour permettre de supprimer les allocations familiales aux parents d'élèves perturbateurs qui troublent le fonctionnement des établissements scolaires.

- L'installation de vidéo protection et de portiques de sécurité à l'entrée des établissements.

La députée souhaite que les professeurs soient très rapidement soutenus par des mesures concrètes car travailler avec la peur au ventre n'est ni une possibilité, ni supposé être une partie du quotidien de nos enseignants.

Annie Genevard
Secrétaire générale des Républicains
Vice-présidente de l'Assemblée nationale

Signez la pétition

Exigeons 5h d'activités d'intérêt général par semaine en contrepartie du RSA !

Il y a huit ans, Laurent Wauquiez fut l'un des premiers à dénoncer les dérives de l'assistanat et à proposer l'instauration de contreparties au versement du RSA. Huit ans plus tard, Edouard Philippe a évoqué cette idée. Idée immédiatement rejetée par son propre gouvernement...
Nous croyons à la politique sociale par le travail, pas à la politique sociale par l'assistanat ! L'un des grands maux de notre pays est d'enfermer dans l'assistanat de trop nombreux Français en ne valorisant pas assez la reprise d'un travail.
Nous demandons que soit modifiée la loi pour conditionner à au moins 5h d'activités d'intérêt général par semaine le versement du RSA.

Signez la pétition

Nos dernières actualités

Note d'information de la Haute Autorité

Note d'information de la Haute Autorité

Published on 15/07/2019

Dans le cadre de l’élection à la présidence du mouvement « Les Républicains », la Haute Au

Commission Nationale d'Investiture

Commission Nationale d'Investiture

Published on 09/07/2019

La Commission Nationale d'Investiture, qui s'est réunie ce jour au siège des Républicains, a souhaité apporter son so

Délibération de la Haute Autorité

Délibération de la Haute Autorité

Published on 06/06/2019

Réunie le 5 juin 2019, par la délibération ci-annexée, la Haute Autorité des Républicains a :