Face à la gravité de la violence à l'école, Annie Genevard appelle le Gouvernement à instaurer un plan d'urgence

Publié le 23/10/2018

La violence a désormais droit de cité dans certaines de nos écoles comme vient de le démontrer la récente vidéo dans un lycée de Créteil. Annie Genevard appelle le Gouvernement, par la voix du Ministre de l'Education, à apporter des réponses crédibles aux professeurs.

Il est indispensable que les élèves, pendant une période qui les forgera pour le reste de leur vie, puissent apprendre dans un environnement apaisé et sécurisé.

Le mouvement né sur les réseaux sociaux dudit hashtag #PasdeVague démontre également qu'il devient urgent d'entendre les enseignants et de regarder les problèmes en face. Le profond mal-être exprimé ne peut pas rester sans réponse. Nous parlons de l'avenir de nos enfants, et donc celui du pays, nous attendons des actes forts, efficaces et rapides !

Afin de répondre à la situation d'urgence, Laurent Wauquiez et les Républicains ont d'ores et déjà formulé plusieurs propositions :

- Le rétablissement de l'autorité de l'Etat par l'accompagnement des professeurs lorqu'ils sont confrontés à de tels actes.

- L'abaissement de la majorité pénale à 16 ans.

- Le rétablissement de la loi Ciotti (supprimée par François Hollande) pour permettre de supprimer les allocations familiales aux parents d'élèves perturbateurs qui troublent le fonctionnement des établissements scolaires.

- L'installation de vidéo protection et de portiques de sécurité à l'entrée des établissements.

La députée souhaite que les professeurs soient très rapidement soutenus par des mesures concrètes car travailler avec la peur au ventre n'est ni une possibilité, ni supposé être une partie du quotidien de nos enseignants.

Annie Genevard
Secrétaire générale des Républicains
Vice-présidente de l'Assemblée nationale

Signez notre pétition

Non aux régularisations Macron !

Il n’y a jamais eu autant d’immigrés en France. Au cours de la première année du mandat d’Emmanuel Macron, la France a délivré 262 000 titres de séjour, un record depuis 43 ans. De surcroît, notre pays a régularisé 180 000 immigrés clandestins depuis 2012.
Nous apprenons que le gouvernement prépare la régularisation de 10% des sans-papiers présents en France. Le gouvernement refuse de confirmer ou d’infirmer cette information. Les Français ont le droit de savoir combien de clandestins seront admis à séjourner en France.
Revenons au bons sens : l’immigration illégale est illégale et il ne peut y avoir de prime à l’illégalité. Quand une personne entre illégalement en France, elle ne doit pas y rester.

Signez la pétition

Nos dernières actualités

Les chiffres 2018 de l'immigration prouvent le laxisme de la politique migratoire d'Emmanuel Macron

Les chiffres 2018 de l'immigration prouvent le laxisme de la politique migratoire d'Emmanuel Macron

Published on 15/01/2019

Le Ministère de l'Intérieur vient de publier les chiffres 2018 de l'immigration en France.

Le président de la République ne doit pas signer le Pacte mondial sur les migrations

Le président de la République ne doit pas signer le Pacte mondial sur les migrations

Published on 06/12/2018

Les 10 et 11 décembre, Emmanuel Macron s'apprête à signer, à Marrakech, le Pacte mondial sur les migrations de l'ONU.

Les Républicains refusent de laisser notre pays s’enfoncer dans le chaos

Les Républicains refusent de laisser notre pays s’enfoncer dans le chaos

Published on 04/12/2018

Les Républicains tiennent à exprimer leur extrême préoccupation sur l’état actuel du pays.