Emmanuelle Anthoine : « Les agriculteurs sont les poumons de nos territoires mais ils étouffent »

Publié le 18/06/2019

Emmanuelle Anthoine, députée de la Drôme, est intervenue lors de la séance de questions au gouvernement pour évoquer la situation catastrophique des personnes touchées par les intempéries du week-end dernier, et plus particulièrement celle des agriculteurs.

Rappelant que « samedi dernier, le centre-est de la France a été frappé par de violents et dévastateurs orages de grêle, pluie et vent », Emmanuelle Anthoine, députée de la Drôme, a souhaité remercier le ministre de l'Agriculture, « venu constater la situation » sur place. Après avoir dressé un terrible bilan, « habitations endommagées, voitures cabossées, commerces et entreprises touchés », la député a souhaité souligner que les personnes sinistrées « restent dignes et solidaires ».

Et au premier rang des personnes touchées : les agriculteurs, « qui ont particulièrement souffert de cet orage et dont la plupart ne sont pas assurés, faute d'avoir pu payer les primes, dont les prix ne cessent d'augmenter ». Emmanuelle Anthoine souligne qu'ils ont non seulement « perdu leur récolte » mais que c'est « la pérennité de leur activité qui est en danger ».

Pour la députée de la Drôme, c'est parce que « les agriculteurs sont les poumons de nos territoires mais qu'ils étouffent » que nous devons leur venir en aide. Rappelant au ministre qu'il avait « promis qu'aucun agriculteur ne mettrait la clé sous la porte », Emmanuelle Anthoine constate que « pour vous puissiez tenir votre promesse, l'Etat doit y mettre les moyens. Le département de la Drôme et la région Auvergne-Rhône-Alpes vont apporter leur soutien, à l'Etat d'apporter le sien ». Et de conclure son intervention par cette question : « monsieur le ministre, pouvez-vous vous engager devant la représentation nationale à créer un Fonds qui compensera les pertes subies par les particuliers et nos agriculteurs désemparés ? »

Signez la pétition

Exigeons 5h d'activités d'intérêt général par semaine en contrepartie du RSA !

Il y a huit ans, Laurent Wauquiez fut l'un des premiers à dénoncer les dérives de l'assistanat et à proposer l'instauration de contreparties au versement du RSA. Huit ans plus tard, Edouard Philippe a évoqué cette idée. Idée immédiatement rejetée par son propre gouvernement...
Nous croyons à la politique sociale par le travail, pas à la politique sociale par l'assistanat ! L'un des grands maux de notre pays est d'enfermer dans l'assistanat de trop nombreux Français en ne valorisant pas assez la reprise d'un travail.
Nous demandons que soit modifiée la loi pour conditionner à au moins 5h d'activités d'intérêt général par semaine le versement du RSA.

Signez la pétition

Nos dernières actualités

Mercosur : « Un accord contraire à l’intérêt national »

Mercosur : « Un accord contraire à l’intérêt national »

Published on 08/07/2019

À l'initiative de Guillaume Larrivé, secrétaire général délégué au projet et député de l'Y

Marine Brenier : « Que comptez-vous faire pour rendre l’agriculture bio réellement saine pour notre santé et notre planète ?  »

Marine Brenier : « Que comptez-vous faire pour rendre l’agriculture bio réellement saine pour notre santé et notre planète ?  »

Published on 11/06/2019

Marine Brenier, députée des Alpes-Maritimes, a profité de la séance de questions au gouver

Jean-Yves Bony, inquiet pour la filière bovine de l'accord imminent avec les pays du Mercosur

Jean-Yves Bony, inquiet pour la filière bovine de l'accord imminent avec les pays du Mercosur

Published on 22/05/2019

Député du Cantal, Jean-Yves Bony est particulièrement inquiet, pour les éleveurs bovins fr