Elections européennes : déclaration de Laurent Wauquiez

Publié le 26/05/2019

Seul le prononcé fait foi

Je veux remercier tous ceux qui nous ont fait confiance pour cette élection et qui ont défendu jusqu'au bout leurs convictions sur l'Europe.

Le Président de la République a fait un choix lourd de conséquences, en réduisant le débat européen à une croisade contre Marine Le Pen pleine d'arrière-pensées, ce qui n'a abouti qu'à une seule chose : faire progresser les extrêmes. Il a une lourde responsabilité. Il n'a pas été un rempart contre le Rassemblement national, il a été ce soir l'artisan de leur progression.

Dans cette campagne où tout a été fait pour la réduire à un duel Rassemblement national contre En marche, nous n'avons pas pu faire entendre notre voix. Ce résultat n'est évidemment pas à la hauteur de l'espoir soulevé pendant cette campagne. Nous savons, depuis 2017, que le chemin de la reconstruction sera long et exigeant pour retrouver la confiance des Français.

Je veux dire à tous nos colistiers, à tous ceux qui se sont investis, et surtout à François-Xavier Bellamy ma profonde reconnaissance. Dans un contexte difficile, il a montré que la politique n'était pas vouée à être un désert d'idées.

Il restera de cette campagne des acquis : faire émerger de nouveaux talents ; la nécessité, si la droite veut avoir un avenir, de faire cesser les divisions ; la certitude que la droite et le centre peuvent s'unir autour de convictions fortes. Ces acquis, il est de notre responsabilité collective de les protéger et de les faire fructifier.

Je suis convaincu qu'une majorité de Français partagent les valeurs que nous portons. Nous avons trois ans pour leur proposer une nouvelle voie. On ne peut pas laisser la France dans cette situation où les Français sont pris en otage entre la déception d'En marche et le chaos du Rassemblement national. Nous avons trois ans pour faire naître une alternative qui soit autre chose qu'un rejet ou un choix par défaut. Dans ce vote, il y a de la colère, du désarroi et de l'attente. Nous avons trois ans pour faire naître de l'espoir.

Signez la pétition

Exigeons 5h d'activités d'intérêt général par semaine en contrepartie du RSA !

Il y a huit ans, Laurent Wauquiez fut l'un des premiers à dénoncer les dérives de l'assistanat et à proposer l'instauration de contreparties au versement du RSA. Huit ans plus tard, Edouard Philippe a évoqué cette idée. Idée immédiatement rejetée par son propre gouvernement...
Nous croyons à la politique sociale par le travail, pas à la politique sociale par l'assistanat ! L'un des grands maux de notre pays est d'enfermer dans l'assistanat de trop nombreux Français en ne valorisant pas assez la reprise d'un travail.
Nous demandons que soit modifiée la loi pour conditionner à au moins 5h d'activités d'intérêt général par semaine le versement du RSA.

Signez la pétition

Nos dernières actualités

François-Xavier Bellamy à RTL : « Emmanuel Macron pousse les électeurs vers Marine Le Pen »

François-Xavier Bellamy à RTL : « Emmanuel Macron pousse les électeurs vers Marine Le Pen »

Published on 24/05/2019

Invité de RTL ce vendredi, la tête de liste des Républicains aux élections européennes ale

Laurent Wauquiez à CNEWS : « La seule liste qui peut amener un autre choix, c'est celle de François-Xavier Bellamy »

Laurent Wauquiez à CNEWS : « La seule liste qui peut amener un autre choix, c'est celle de François-Xavier Bellamy »

Published on 24/05/2019

Invité jeudi soir de CNEWS, Laurent Wauquiez a invité les Français à participer au scrutin

Geoffroy Didier : « Edouard Philippe élude tous les sujets européens essentiels »

Geoffroy Didier : « Edouard Philippe élude tous les sujets européens essentiels »

Published on 23/05/2019

Que cela soit sur l'élargissement de l'Union européenne, la protection des frontières, la