28 août 2017

L’exécutif a reçu pour consigne de rentrée, à la demande du Président Macron, de faire la pédagogie de son action. En bon élève, Edouard Philippe s’adressera aux Français cinq fois en moins de 10 jours et ce après une disette médiatique estivale bien incomprise de nos concitoyens.

Las, il n'est de bonne communication que sur une bonne politique.

Après les innombrables couacs estivaux du gouvernement, Edouard Philippe aura beau saturer l'espace médiatique il ne parviendra pas à faire oublier une politique brouillonne et sans cap.

Ainsi, en un claquement de doigts, il espère faire oublier aux Français le fiasco sur la baisse des APL en promettant « un grand plan étudiant » ou bien en annonçant une hausse du minimum vieillesse pour mieux faire passer la hausse de la CSG, qui impactera malheureusement massivement nos aînés.

Ces incohérences constituent des signes inquiétants à l’heure où notre pays doit faire face à des défis majeurs.

Confronté à la réalité du pouvoir il convient d'agir et non de s'agiter.

Valérie Debord
Porte-parole des Républicains

Abonnez-vous Les républicains magazine Toute l'actualité politique des républicains