21 juin 2017

La démission fracassante de François BAYROU et trois autres ministres du gouvernement au lendemain des élections législatives révèle, à posteriori, la stratégie du Président de la République de jouer la montre en trompant l’électorat avec une loi de moralisation de la vie publique morte-née et le maintien au gouvernement de plusieurs ministres en sursis.

Le réveil est douloureux pour les Français qui avaient espéré une nouvelle ère en politique.

Le devoir des Républicains est plus que jamais d’exercer un contrôle démocratique des actions de la majorité gouvernementale sans obstruction mais sans concessions.

 

Georges Fenech,

Secrétaire National des Républicains en charge de la Justice

 

Abonnez-vous Les républicains magazine Toute l'actualité politique des républicains