Conseil national à Menton

Publié le 30/06/2018

Suivez en direct le Conseil national le samedi 30 juin à partir de 9h30.

>> Voir le discours de Laurent Wauquiez

 


 

Les Républicains unis pour une Europe qui protège
nos frontières, nos entreprises et notre civilisation commune

Nous n'abandonnerons pas les Français au choix entre deux impasses. D'un côté, les extrêmes qui prônent la sortie de l'euro, l'isolement de la France et donc l'affaiblissement du continent européen. Et de l'autre, l'utopie technocratique d'Emmanuel Macron qui propose toujours plus de ce qui ne marche pas : plus de normes, plus de taxes, plus d'élargissements.

Pour sauver l'Europe de l'implosion, les Républicains pensent qu'elle doit changer de direction, entendre les inquiétudes des peuples et répondre au triple défi migratoire, économique et civilisationnel qui lui fait face.

Le Bureau politique des Républicains soumettra au Conseil national du 30 juin sept engagements qui posent les bases de notre ligne européenne :

1. Notre engagement européen :

Nous, Les Républicains, croyons que la France a besoin de l'Europe pour répondre aux défis qui sont face à nous.
La construction européenne doit se faire dans le respect de la volonté des peuples et des Nations. L'abandon de l'Euro serait une folie.

2. Des frontières sûres :

Les Républicains font de la protection de nos frontières européennes face à l'immigration de masse incontrôlée et à la menace du terrorisme islamiste leur priorité absolue.

3. Des frontières stables :

Les Républicains refusent tout nouvel élargissement de l'Union Européenne ou de l'espace Schengen.

4. Préférence européenne et réciprocité :

Les Républicains s'engagent en faveur de la préférence communautaire pour nos entreprises, nos emplois et nos agriculteurs. Ils exigent que le principe de réciprocité soit l'élément fondateur de notre politique commerciale.

5. Refus de la concurrence déloyale :

Les Républicains croient en la libre entreprise et refusent la concurrence déloyale, ainsi que le détournement du travail détaché.

6. Moins de normes. Plus de projets :

Les Républicains veulent refonder les compétences de l'Union Européenne : moins de normes, plus de décisions prises au niveau des Etats et de nouvelles coopérations dans les domaines de la Défense, de la recherche médicale, d'Internet, des grandes infrastructures de transport etc...
Ils veulent faciliter les échanges entre les jeunes Européens et renforcer Erasmus.

7. Une civilisation européenne :

Les Républicains n'oublient pas qu'avant d'être une construction institutionnelle, l'Europe est une civilisation commune, dont nous voulons transmettre l'identité, la culture, les racines et les valeurs.

Signez notre pétition

Non aux régularisations Macron !

Il n’y a jamais eu autant d’immigrés en France. Au cours de la première année du mandat d’Emmanuel Macron, la France a délivré 262 000 titres de séjour, un record depuis 43 ans. De surcroît, notre pays a régularisé 180 000 immigrés clandestins depuis 2012.
Nous apprenons que le gouvernement prépare la régularisation de 10% des sans-papiers présents en France. Le gouvernement refuse de confirmer ou d’infirmer cette information. Les Français ont le droit de savoir combien de clandestins seront admis à séjourner en France.
Revenons au bons sens : l’immigration illégale est illégale et il ne peut y avoir de prime à l’illégalité. Quand une personne entre illégalement en France, elle ne doit pas y rester.

Signez la pétition

Nos dernières actualités

François-Xavier Bellamy au Rendez-vous des idées : « C'est quand les choses semblent aller mal que l'on peut faire une occasion d'espérance... »

François-Xavier Bellamy au Rendez-vous des idées : « C'est quand les choses semblent aller mal que l'on peut faire une occasion d'espérance... »

Published on 06/12/2018

La 6ème édition du Rendez-vous des Idées a accueilli, mercredi soir au siège des Républicains, devant une forte afflu

Déplacement de Laurent Wauquiez dans l'Oise

Déplacement de Laurent Wauquiez dans l'Oise

Published on 30/11/2018

Mercredi 28 et jeudi 29 novembre, notre président Laurent Wauquiez continuait son tour de France avec un déplacement