Annie Genevard, au Conseil national : « Notre ambition : une droite fière et moderne, populaire et non populiste, unie et diverse »

Publié le 27/01/2018

« Ma devise est simple : travailler pour tous, agir et reconquérir ». Nouvelle Secrétaire générale des Républicains, Annie Genevard a détaillé devant les Conseillers nationaux sa feuille de route auprès de Laurent Wauquiez : « ressouder nos liens, respecter chaque militant, ranimer la flamme de notre mouvement dans nos fédérations, faire de notre siège national la maison de tous ».

Critiquant « un pouvoir qui godille », la députée du Doubs affirme haut et fort ce que sont "les Républicains" : « nous ne sommes pas le parti des "en même temps". Nous marchons droit vers notre mission : s'opposer à tout ce qui affaiblit la France et reconstruire tout ce qui fait la grandeur de la France ».

DSC_3137.jpg

Évoquant un « chef (Laurent Wauquiez, n.d.l.r) dont la voix porte haut », des instances renouvelées par les Conseillers nationaux, Annie Genevard a évoqué la refondation du parti qui passe par une prise en compte du terrain et des territoires. « Avant l'été, les membres de l'équipe dirigeante et moi aurons visité toutes les fédérations de France. Notre but est d'écouter, remobiliser, détecter les jeunes talents, ouvrir nos portes à la société civile, moderniser nos pratiques partisanes », indique-t-elle.

DSC_3157.jpg

Combattive, Annie Genevard dessine le devoir des Républicains : « celui de faire vivre un débat démocratique qui soit utile à la France, un débat à la hauteur des grands défis de notre temps ».

Mais également de riposter à la politique d'Emmanuel Macron. « On peut tout à la fois souhaiter le succès de la France sans mettre un genou à terre devant un président de la République qui aime si peu la critique mais dont la politique n'est pas irréprochable. Nous devons débusquer la vérité derrière les discours », annonce-t-elle dénonçant « chômage à son pic, hausse des impôts, dette abyssale... le bilan de l'année Macron est loin d'être resplendissant ».

DSC_3361.jpg

Et Annie Genevard de promettre de nombreux débats sur l'identité française, sur la culture, sur l'écologie, sur la famille, sur l'Europe..., autant de sujets sur lesquels « nous allons faire entendre la voix singulière de la droite. Une droite qui ne marche pas à l'ombre, une droite fière et moderne, une droite populaire et non populiste, une droite unie et diverse qui a des racines pour ne pas trembler et des ailes pour voler vers l'avenir », ambitionne-t-elle.

Signez notre pétition

Non aux régularisations Macron !

Il n’y a jamais eu autant d’immigrés en France. Au cours de la première année du mandat d’Emmanuel Macron, la France a délivré 262 000 titres de séjour, un record depuis 43 ans. De surcroît, notre pays a régularisé 180 000 immigrés clandestins depuis 2012.
Nous apprenons que le gouvernement prépare la régularisation de 10% des sans-papiers présents en France. Le gouvernement refuse de confirmer ou d’infirmer cette information. Les Français ont le droit de savoir combien de clandestins seront admis à séjourner en France.
Revenons au bons sens : l’immigration illégale est illégale et il ne peut y avoir de prime à l’illégalité. Quand une personne entre illégalement en France, elle ne doit pas y rester.

Signez la pétition

Nos dernières actualités

Côte-d'Or : la politique par l'exemple

Côte-d'Or : la politique par l'exemple

Published on 14/02/2019

La fédération des Républicains de la Côte-d'Or, sous l'impulsion de son président, Françoi

À Vannes, Jean Leonetti est venu défendre le projet européen des Républicains

À Vannes, Jean Leonetti est venu défendre le projet européen des Républicains

Published on 14/02/2019

Chaque semaine, à l'image de Laurent Wauquiez, l'équipe dirigeante des Républicains se dép

Tour de France de Laurent Wauquiez : 10 jours à la rencontre directe des Français

Tour de France de Laurent Wauquiez : 10 jours à la rencontre directe des Français

Published on 11/02/2019

Dix jours pendant lesquels Laurent Wauquiez a sillonné notre pays, du nord au sud, d'est en ouest, à la rencontre des