Annie Genevard, au Conseil national : « Notre ambition : une droite fière et moderne, populaire et non populiste, unie et diverse »

Publié le 27/01/2018

« Ma devise est simple : travailler pour tous, agir et reconquérir ». Nouvelle Secrétaire générale des Républicains, Annie Genevard a détaillé devant les Conseillers nationaux sa feuille de route auprès de Laurent Wauquiez : « ressouder nos liens, respecter chaque militant, ranimer la flamme de notre mouvement dans nos fédérations, faire de notre siège national la maison de tous ».

Critiquant « un pouvoir qui godille », la députée du Doubs affirme haut et fort ce que sont "les Républicains" : « nous ne sommes pas le parti des "en même temps". Nous marchons droit vers notre mission : s'opposer à tout ce qui affaiblit la France et reconstruire tout ce qui fait la grandeur de la France ».

DSC_3137.jpg

Évoquant un « chef (Laurent Wauquiez, n.d.l.r) dont la voix porte haut », des instances renouvelées par les Conseillers nationaux, Annie Genevard a évoqué la refondation du parti qui passe par une prise en compte du terrain et des territoires. « Avant l'été, les membres de l'équipe dirigeante et moi aurons visité toutes les fédérations de France. Notre but est d'écouter, remobiliser, détecter les jeunes talents, ouvrir nos portes à la société civile, moderniser nos pratiques partisanes », indique-t-elle.

DSC_3157.jpg

Combattive, Annie Genevard dessine le devoir des Républicains : « celui de faire vivre un débat démocratique qui soit utile à la France, un débat à la hauteur des grands défis de notre temps ».

Mais également de riposter à la politique d'Emmanuel Macron. « On peut tout à la fois souhaiter le succès de la France sans mettre un genou à terre devant un président de la République qui aime si peu la critique mais dont la politique n'est pas irréprochable. Nous devons débusquer la vérité derrière les discours », annonce-t-elle dénonçant « chômage à son pic, hausse des impôts, dette abyssale... le bilan de l'année Macron est loin d'être resplendissant ».

DSC_3361.jpg

Et Annie Genevard de promettre de nombreux débats sur l'identité française, sur la culture, sur l'écologie, sur la famille, sur l'Europe..., autant de sujets sur lesquels « nous allons faire entendre la voix singulière de la droite. Une droite qui ne marche pas à l'ombre, une droite fière et moderne, une droite populaire et non populiste, une droite unie et diverse qui a des racines pour ne pas trembler et des ailes pour voler vers l'avenir », ambitionne-t-elle.

Signez la pétition

Exigeons 5h d'activités d'intérêt général par semaine en contrepartie du RSA !

Il y a huit ans, Laurent Wauquiez fut l'un des premiers à dénoncer les dérives de l'assistanat et à proposer l'instauration de contreparties au versement du RSA. Huit ans plus tard, Edouard Philippe a évoqué cette idée. Idée immédiatement rejetée par son propre gouvernement...
Nous croyons à la politique sociale par le travail, pas à la politique sociale par l'assistanat ! L'un des grands maux de notre pays est d'enfermer dans l'assistanat de trop nombreux Français en ne valorisant pas assez la reprise d'un travail.
Nous demandons que soit modifiée la loi pour conditionner à au moins 5h d'activités d'intérêt général par semaine le versement du RSA.

Signez la pétition

Nos dernières actualités

Participez à notre grande consultation sur les principes fondamentaux des Républicains !

Participez à notre grande consultation sur les principes fondamentaux des Républicains !

Published on 11/07/2019

Une nouvelle période s'ouvre pour notre famille politique, celle de la refondation.

Jean Leonetti : « Cette journée est un point de départ et non pas un aboutissement »

Jean Leonetti : « Cette journée est un point de départ et non pas un aboutissement »

Published on 06/07/2019

Jean Leonetti, président par intérim des Républicains et maire d'Antibes, était ce samedi matin l'invité de France In