Christian Jacob au Figaro : « Au-delà du discours, où sont les actes d'Emmanuel Macron pour le monde agricole ? »

Publié le 26/02/2019

Le président du groupe Les Républicains à l'Assemblée, ex-exploitant agricole qui guidait les trois têtes de liste LR au salon de l'Agriculture dimanche, fustige le projet européen d'Emmanuel Macron.

Cette année, le chef de l'État s'est illustré en battant un record de présence au salon de l'Agriculture. Un commentaire ?

Tout cela tourne au ridicule ! La prochaine fois, il faudra lui conseiller de traire les vaches au petit matin et curer les stalles des chevaux le soir avant de partir. C'est une manière de courir après la photo avec un discours ramasse tout. Mais la réalité, c'est que ce président de la République a totalement isolé la France depuis 18 mois. C'est catastrophique. À trois mois des européennes, nous ne savons pas quelle sera la tête de liste, ni dans quel groupe siégeront les députés En Marche qui, n'étant dans aucun groupe majoritaire, ne serviront à rien au Parlement. Mais si l'alliance se fait comme prévu avec les libéraux, favorables à une ouverture totale au marché, leur projet sera totalement irresponsable. Emmanuel Macron tient un discours populiste sur l'agriculture mais au-delà de ce discours, où sont les actes ?

N'a-t-il pas bénéficié d'un accueil plutôt favorable alors que certains craignaient une bronca ?

Ce n'est ni le genre des agriculteurs, ni une tradition du monde agricole qui fait toujours preuve de respect à l'égard du président de la République, quel qu'il soit. Les élus de la nation sont toujours reçus correctement. Tous les présidents rêvent d'avoir le même accueil que Jacques Chirac mais François Mitterrand n'a pas été accueilli avec des tomates, pas davantage François Hollande.

Vous avez guidé François-Xavier Bellamy dans ce salon. Comment s'en sort-il au contact des agriculteurs ?

Je le trouve excellent. C'est d'abord quelqu'un qui écoute. Il a vite cerné les enjeux et quand il parle avec les agriculteurs, ça sonne juste. Moi qui connais bien ce milieu j'en suis peut-être à ma quarantième visite du salon - je peux vous dire que les professionnels sont sensibles au fait que Bellamy ne soit pas déconnecté. Il reste très concret dans ses échanges et fait preuve de curiosité sur tous les sujets. C'est un plaisir de le guider.

La notoriété d'une tête de liste pour les européennes est-elle un élément important pour les agriculteurs ?

Le choix du trio LR François-Xavier Bellamy, Agnès Evren et Arnaud Danjean me semble bien perçu. Je ne crois pas que beaucoup d'autres têtes de liste prendront le temps comme eux d'échanger avec les différentes filières (céréaliers, viticulteurs, coopératives, producteurs de viande bovine...). Ils ne sont pas venus pour prendre la photo avec un chevreau mais pour comprendre. Pour le monde agricole, il est important de voir que le trio Les Républicains prend leurs problématiques au sérieux.

>> Lire l'interview sur LeFigaro.fr

Signez la pétition

Exigeons 5h d'activités d'intérêt général par semaine en contrepartie du RSA !

Il y a huit ans, Laurent Wauquiez fut l'un des premiers à dénoncer les dérives de l'assistanat et à proposer l'instauration de contreparties au versement du RSA. Huit ans plus tard, Edouard Philippe a évoqué cette idée. Idée immédiatement rejetée par son propre gouvernement...
Nous croyons à la politique sociale par le travail, pas à la politique sociale par l'assistanat ! L'un des grands maux de notre pays est d'enfermer dans l'assistanat de trop nombreux Français en ne valorisant pas assez la reprise d'un travail.
Nous demandons que soit modifiée la loi pour conditionner à au moins 5h d'activités d'intérêt général par semaine le versement du RSA.

Signez la pétition

Nos dernières actualités

Mercosur : « Un accord contraire à l’intérêt national »

Mercosur : « Un accord contraire à l’intérêt national »

Published on 08/07/2019

À l'initiative de Guillaume Larrivé, secrétaire général délégué au projet et député de l'Y

Emmanuelle Anthoine : « Les agriculteurs sont les poumons de nos territoires mais ils étouffent »

Emmanuelle Anthoine : « Les agriculteurs sont les poumons de nos territoires mais ils étouffent »

Published on 18/06/2019

Emmanuelle Anthoine, députée de la Drôme, est intervenue lors de la séance de questions au

Marine Brenier : « Que comptez-vous faire pour rendre l’agriculture bio réellement saine pour notre santé et notre planète ?  »

Marine Brenier : « Que comptez-vous faire pour rendre l’agriculture bio réellement saine pour notre santé et notre planète ?  »

Published on 11/06/2019

Marine Brenier, députée des Alpes-Maritimes, a profité de la séance de questions au gouver