07 mars 2017

Invité de la matinale de LCI ce mardi matin, Bernard Accoyer a réitéré, en qualité de Secrétaire général des Républicains, le « soutien unanime » que le comité politique a accordé, lundi soir, à François Fillon.

« Il y a eu un débat et l'unanimité a été très large », confie le député-maire d'Annecy-le-Vieux (Haute-Savoie) pour qui, après la décision d'Alain Juppé de renoncer une fois pour toutes, « les choses sont claires : il n'y a qu'un seul candidat. Ce candidat est François Fillon. Toutes les instances sont derrière lui. Nous sommes rassemblés et déterminés derrière François Fillon. Aucune autre solution ne peut être imaginée ».

Considérant que désormais l'épisode des polémiques et des rumeurs est terminé, « une autre page se tourne », insiste Bernard Accoyer projetant son regard sur le projet de redressement national que porte François Fillon. « Revenons au programme, au projet, aux solutions pour redresser la France dont on oublie combien le quinquennat de François Hollande l'a affaiblie », rappelle le Secrétaire général des Républicains.

Pour Bernard Accoyer il est « hors de question d'abandonner en raison de l'état de désespérance du pays » mais aussi de l'aspiration des Français d'avoir une alternance incarnée par la droite et le centre.
« Il reste six semaines avant le premier tour. C'est le temps nécessaire pour aller à la rencontre des Français , les convaincre et l'emporter », relève le député de la Haute-Savoie qui n'imagine pas que la France puisse prolonger le bail de François Hollande en étant « gouvernée par son héritier parricide » ou que la France soit « victime d'un séisme » avec l'élection de la candidate de l'extrême droite, Marine Le Pen. « Imaginez les conséquence pour notre pays, pour le quotidien des Français. C'est de cela qu'il faut maintenant parler », souligne Bernard Accoyer insistant sur l'urgence à redresser le pays. « Pour redresser la France il n y a qu'un projet, le projet de François Fillon », indique le Secrétaire général des Républicains qui croit « au bon sens des électeurs qui ont le destin de la France dans leurs mains ».

Abonnez-vous Les républicains magazine Toute l'actualité politique des républicains