Annie Genevard : « Nous avons des bases, des atouts et des points de doctrine bien ancrés »

Publié le 26/08/2019

Invitée de la matinale de RFI ce lundi matin, Annie Genevard, secrétaire générale de notre mouvement, députée du Doubs et vice-présidente de l'Assemblée nationale, a réagi à l'organisation du G7 de Biarritz et a évoqué le futur de notre famille politique.

« Ce qui est singulier, c'est que l'événement s'est produit en marge du G7. Emmanuel Macron ménage un effet théâtral. C'est une surprise qui a éclipsé ce G7. » Interrogée sur le déroulement de cet événement international, Annie Genevard a reproché au chef de l'Etat la forme qu'a prise l'invitation du ministre iranien des Affaires étrangères.

Quant au fond, la députée du Doubs considère que « sur le principe, on peut se satisfaire à chaque fois qu'un contact est renoué. Maintenant, certaines questions se posent : on laisse de côté la Russie alors qu'on invite un ministre iranien ». Et de souligner : « négocier avec l'Iran est toujours quelque chose de périlleux même si cette question du nucléaire iranien doit être traitée. »

Annie Genevard en a également profité pour rappeler que « les négociations d'Emmanuel Macron n'ont pas toujours réussi à la France », prenant exemple sur les négociations ayant eu lieu après les élections européennes pour les postes-clés et notamment celui de la présidence de la Commission européenne.

Interrogée également sur une autre actualité internationale, celle des incendies en Amazonie, notre secrétaire générale qualifie la situation de « drame absolu » et se félicite « que la communauté internationale fasse pression sur le président Bolsonaro qui a une responsabilité ».

Toujours en lien avec le Brésil, Annie Genevard a également réagi à la décision d'Emmanuel Macron de s'opposer au traité de libre-échange entre l'Union européenne et le Mercosur. Pour la vice-présidente de l'Assemblée nationale, « Emmanuel Macron n'a pas le choix. Après le CETA, le président de la République ne pouvait pas se permettre de ne pas écouter les agriculteurs ». L'occasion de rappeler que « le Mercosur est beaucoup plus dangereux que le CETA puisque nous n'avons aucune traçabilité » en matière agricole.

Interrogée enfin sur le futur de notre famille politique, Annie Genevard admet que « nous avons des difficultés et nous devons travailler à les résoudre ». Au premier rang desquelles, « redonner à la droite un corpus idéologique car le combat se mènera sur le terrain des idées ». Néanmoins, notre secrétaire générale reste optimiste en nuançant son propos : « nous avons des bases, des atouts et des points de doctrine bien ancrés : le régalien, l'immigration, les territoires... Nous avons arrêté des positions travaillées et réfléchies. » Et de conclure avec un appel à l'action : « il s'agit de travailler sérieusement sur le fond et de se préparer pour les prochaines échéances électorales comme les élections municipales. »

Signez la pétition

Exigeons 5h d'activités d'intérêt général par semaine en contrepartie du RSA !

Il y a huit ans, Laurent Wauquiez fut l'un des premiers à dénoncer les dérives de l'assistanat et à proposer l'instauration de contreparties au versement du RSA. Huit ans plus tard, Edouard Philippe a évoqué cette idée. Idée immédiatement rejetée par son propre gouvernement...
Nous croyons à la politique sociale par le travail, pas à la politique sociale par l'assistanat ! L'un des grands maux de notre pays est d'enfermer dans l'assistanat de trop nombreux Français en ne valorisant pas assez la reprise d'un travail.
Nous demandons que soit modifiée la loi pour conditionner à au moins 5h d'activités d'intérêt général par semaine le versement du RSA.

Signez la pétition

Nos dernières actualités

Une nouvelle équipe dirigeante pour incarner l'alternance

Une nouvelle équipe dirigeante pour incarner l'alternance

Published on 23/10/2019

Ce mercredi matin, à l'issue du premier bureau politique de sa présidence, Christian Jacob

Proclamation des résultats de l'élection du président

Proclamation des résultats de l'élection du président

Published on 16/10/2019

La Haute Autorité du Mouvement « Les Républicains »,

Christian Jacob : « Nous avons des fondamentaux solides »

Christian Jacob : « Nous avons des fondamentaux solides »

Published on 14/10/2019

Ce lundi matin, au lendemain de son élection à la tête de notre famille politique, Christi