11 octobre 2018

Devant plus de 650 adhérents, militants et sympathisants, les Républicains du Gard ont effectué leur rentrée politique ce jeudi 4 octobre à la salle des Costières de Nîmes.

Pour cette rentrée, le président de la fédération, Max Roustan, maire d'Alès, le secrétaire départemental, Frank Proust, député européen, président de la délégation française du PPE, premier adjoint au maire de Nîmes et Julien Plantier, secrétaire départemental-adjoint avaient invité Bruno Retailleau, président du groupe les Républicains au Sénat.

« Macron, c'est le prince de l'illusion ! Des annonces et pas de résultats », a notamment lancé le sénateur de la Vendée qui a appelé à « démasquer » le président de la République. Bruno Retailleau a également fustigé les politiques de l'exécutif, caractérisées par « des annonces et pas de résultats ».

Bruno Retailleau a sévèrement critiqué les nombreuses atteintes du Gouvernement au pouvoir d'achat des Français, des classes moyennes et des retraités. « Hausse de la CSG des retraités qui se traduit par une baisse de pouvoir d'achat conséquente pour ces derniers, augmentation du prix des carburants qui pénalise les Français ayant besoin de leur véhicule pour aller travailler... », Bruno Retailleau a ainsi listé tous les Français qui sont « touchés de plein fouet » par cette injustice.

Le président du groupe les Républicains au Sénat s'est également inquiété du niveau particulièrement élevé des dépenses publiques qui fait de la France le numéro un mondial des dépenses publiques. « La France a atteint en 2017 un record historique des prélèvements obligatoires », déplore encore Bruno Retailleau.
« Comment faire la leçon à l'Europe quand on est les derniers de cordée ? » , interroge-t-il, réclamant une réduction des dépenses publiques pour faire des économies et « baisser les impôts des Français. »

Dans ce contexte il estime que les Républicains incarnent « une espérance ». Grâce à leurs propositions et à un projet qui « sera sur la table dans quelques mois ».

Cette réunion s'est conclue par un cocktail dinatoire et a été l'occasion, comme l'ont souligné Franck Proust et Julien Plantier, de « mobiliser les adhérents à quelques jours des élections internes, étape primordiale dans la refondation de notre famille politique ».

Abonnez-vous Les républicains magazine Toute l'actualité politique des républicains