03 janvier 2018

Face à l’agression barbare de deux policiers à Champigny mais aussi à Aulnay, l’Etat doit être intransigeant et punir sévèrement les coupables par des peines incompressibles et exemplaires.

La répression pénale de tels actes ignobles envers nos forces de l’ordre doit être renforcée : retour des peines planchers, suppression de l’automaticité des réductions de peine et des alternatives à l’emprisonnement, abrogation de la loi Taubira sur la contrainte pénale, expulsion des auteurs de nationalité étrangère.

On s’interroge aussi sur la décision précipitée d’envoyer deux policiers seuls face à une foule de 100 personnes un soir de réveillon. Ce manque de prévoyance est symptomatique d’un impératif besoin de réforme de l’organisation, de la chaine de commandement et des modes d’intervention de la Préfecture de Police.

Cet incident n’est malheureusement pas isolé. Le bilan de la soirée de la Saint Sylvestre en France est alarmant : 8 policiers et 3 gendarmes blessés, 1031 véhicules brulés, soit 100 de plus que l’année dernière, un record ! (dont 163 dans l’agglomération parisienne, contre 134 en 2016). Une augmentation des effectifs et des moyens des forces de l’ordre, comme un allègement des procédures judiciaires, s’avèrent plus que jamais indispensable.

Philippe GOUJON

Secrétaire National des Républicains à la sécurité

 


Showing 1 reaction

Abonnez-vous Les républicains magazine Toute l'actualité politique des républicains