11 janvier 2017

Lors de la séance de questions au Gouvernement de ce mercredi, le député Les Républicains du Rhône, Georges Fenech, s'est interrogé sur les raisons du manque de volonté politique du Gouvernement qui ne prend pas les mesures efficaces pour lutter contre le terrorisme.

Ce magistrat, qui a présidé la Commission d'enquête parlementaire sur les attentats de 2015, rappelle que cette dernière « a formulé à la quasi-unanimité 40 propositions dont la principale : la refonte complète de l'organisation de nos services de renseignements chargés de déjouer les attentats ».

Or ce qui mécontente particulièrement Georges Fenech est l'opposition totale du Gouvernement à cette proposition pourtant de « nécessité absolue ».

Rappelant que lors de cette enquête parlementaire « les patrons de la DGSI et de la DGSE ont reconnu que les attentats de janvier et novembre 2015 étaient bien un échec de leurs services », Georges Fenech s'inquiète du refus persistant du Gouvernement « de renforcer la coordination de nos différents services en rejetant d'emblée la création au plus haut niveau de l'Etat d'une agence de lutte contre le terrorisme. Pour vous il ne faudrait toucher à rien », s'indigne le député Les Républicains du Rhône alors que « depuis janvier 2015, 230 victimes sont tombés sous les balles de terroristes islamistes pourtant identifiés et qui ont pu passer à l'acte ».

« Faudra-t-il se résoudre à attendre l'arrivée d'une nouvelle majorité pour qu'une telle réforme, retenue par le candidat François Fillon, soit enfin mise en œuvre », interroge en guise de conclusion Georges Fenech.

Abonnez-vous Les républicains magazine Toute l'actualité politique des républicains