09 février 2017

Les députés britanniques ont autorisé leur gouvernement à ouvrir des négociations pour la sortie de l'Union européenne.

Pour nous, Européens et Français, s'ouvre une phase de négociations difficiles. Leur livre blanc montre que les Britanniques veulent à la fois garder l'accès au marché unique et sortir de l'Union. Les Européens doivent être très vigilants pour empêcher cette pirouette. Nous devons continuer à travailler avec les Britanniques, mais nous devons d'abord défendre nos intérêts.

Le Brexit est aussi l'occasion unique d'attirer les entreprises désireuses de quitter le Royaume-Uni pour rester dans l'UE. Une bataille d'attractivité s'engage donc pour la France. Or quand on demande aux chefs d'entreprises candidates au voyage leur destination préférée, la France arrive loin derrière l'Allemagne et les Pays-Bas, et juste à égalité avec l'Irlande. Ils nous reprochent notre instabilité fiscale et juridique, et le peu de sérieux de nos politiques publiques, qui font de la France un pays peu attirant pour les créateurs d'emplois.

Après cinq ans de François HOLLANDE, le Brexit est donc un terrible révélateur : la France n'est plus attractive. Heureusement tout n'est pas joué, et toutes les décisions ne sont pas encore prises.

Avec l'élection présidentielle, nous avons une dernière chance de redresser la barre et de redonner des signes positifs.

Philippe JUVIN
Porte-parole des Républicains
Député européen

Abonnez-vous Les républicains magazine Toute l'actualité politique des républicains