25 février 2016

Selon le nouveau garde des sceaux : « l'incarcération est un outil utile et la surpopulation carcérale une réalité » (Le Parisien 24/02/2016). Jean-Jacques URVOAS opère en conséquence une volte-face gouvernementale en assurant « qu'il faut construire de nouvelles places de prison ». Dont acte !

Ainsi, après la réforme annoncée du code du travail qui provoque des secousses telluriques au sein du parti socialiste, la place Vendôme annonce à son tour jeter aux orties l'angélisme de Christiane TAUBIRA, hostile à toutes constructions nouvelles de places de prison et ne jurant que par la pseudo peine de contrainte pénale.

Cependant il est permis de s'interroger à moins de quinze mois de l'échéance présidentielle, sur la capacité du gouvernement à rattraper le temps perdu et à mettre en œuvre un programme judiciaire et pénitentiaire à la hauteur des nouvelles menaces qui pèsent sur notre pays. Le désarmement pénal de notre Justice n'a que trop duré.

Georges FENECH
Secrétaire National à la Justice
Député du Rhône

Abonnez-vous Les républicains magazine Toute l'actualité politique des républicains